La Division « alcool et tabac » grâce aux Ouïgours

S’il n’avait pas accueilli deux Ouïgours en 2010, le Jura n’aurait peut-être jamais été choisi ...
La Division « alcool et tabac » grâce aux Ouïgours

Les deux frères Ouïgours jurassiens Les deux frères Ouïgours sont arrivés dans le Jura en 2010 (premier et troisième depuis la droite)

S’il n’avait pas accueilli deux Ouïgours en 2010, le Jura n’aurait peut-être jamais été choisi pour la future Division « alcool et tabac » de la Confédération. Lundi, Evelyne Widmer-Schlumpf annonçait que Delémont accueillerait les 40 à 60 emplois de cette nouvelle entité. Selon les informations de notre bureau de Berne, l’accueil des deux ex-détenus de Guantanamo n’est pas étranger à cette décision…

S’agit-il d’un retour d’ascenseur ? En tous cas, selon nos informations, les deux Ouïgours ont bel et bien été évoqués dans ce dossier.

En 2010, Evelyne Widmer-Schlumpf était à la tête du Département de la Justice. Le Jura lui avait enlevé une épine du pied en accueillant deux ex-détenus de Guantanamo. Ce lundi, lorsqu’elle évoquait l’attribution de la division « Alcool et tabac », la Conseillère fédérale aurait fait comprendre au Gouvernement jurassien qu’elle lui devait bien cela.

Et ce n’est pas tout. En 2012, lorsqu’une délégation jurassienne était venue plaider en faveur de ce projet, Evelyne Widmer-Schlumpf s’était montrée sensible à cette requête pour deux raisons : le Jura, canton périphérique, a - comme les Grisons - des difficultés à développer des emplois ; mais il s’est aussi montré un partenaire fiable lors de l’accueil des deux Ouïgours.

Les services de la Conseillère fédérale ne confirment pas nos informations. Si le Jura a été choisi c’est avant tout pour des raisons économiques, et aussi une certaine tradition avec la présence d’alcoosuisse à Delémont. Ce n’est donc pas un cadeau, même si on reconnaît la fiabilité du partenaire.

A posteriori, cette histoire a tout de même quelque chose de cocasse. A l’époque, le Gouvernement jurassien avait été critiqué par une partie de sa population : au lieu d’accueillir des ex-détenus de Guantanamo, il ferait mieux de développer des emplois ! Au final, les deux Ouïgours auront peut-être permis de créer 40 à 60 places de travail… /fqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus