Le Jura a de nouvelles ambitions ferroviaires pour 2030

Le Canton du Jura a déposé vendredi ses projets ferroviaires pour 2030 auprès de la Confédération ...
Le Jura a de nouvelles ambitions ferroviaires pour 2030

Ambition ferroviaire Le vice-directeur de l'Office fédéral des transports Toni Eder (à gauche) pose avec le ministre jurassien de l'Equipement Philippe Receveur.

Le Canton du Jura a déposé vendredi ses projets ferroviaires pour 2030 auprès de la Confédération. L’objectif est d’augmenter les fréquences sur les principales lignes ferroviaires touchant le canton. Ces demandes sont basées entre autres sur l’évolution positive récente de la fréquentation des trains desservant la région et des prévisions de demande pour les prochaines années.

Il est demandé principalement que d’ici à 2030:  

  • La ligne Bâle-Delémont-Bienne soit exploitée à la ½ heure, prolongée une fois par heure jusqu’à Genève / Lausanne. La ligne doit bénéficier d’une bonne intégration dans les différents nœuds de correspondance de Bâle, Delémont et Bienne.
  • Le tronçon Delémont-Glovelier bénéficie de la fréquence de 4 trains par heure, dont un des trains en provenance de la Chaux-de-Fonds via Saignelégier.
  • La ligne La Chaux-de-Fonds-Saignelégier-Glovelier soit exploitée avec deux trains par heure. Il est prévu comme aujourd’hui un train régional par heure complété par un train rapide s’arrêtant dans les principales localités et prolongé jusqu’à Delémont grâce à l’utilisation d’un 3ème rail.

Ces demandes ont été validées par l’ensemble des conseillers d’Etat en charge des transports de la Suisse du Nord-Ouest et de la Suisse occidentale. Elles seront évaluées par la Confédération ces prochains mois en particulier sous l’angle de leurs conséquences en matière d’aménagement des infrastructures. /jsr + comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus