Le Foyer de Saint-Ursanne lorgne vers l’avenir

Le Foyer pour personnes âgées de Saint-Ursanne joue la carte de l’apaisement et regarde désormais ...
Le Foyer de Saint-Ursanne lorgne vers l’avenir

Foyer Saint-Ursanne Le directeur du Foyer de Saint-Ursanne Xavier Saulnier (à gauche) et le président du conseil d'administration Patrick Riat ont fait le point sur les restructurations en cours de l'établissement.

Le Foyer pour personnes âgées de Saint-Ursanne joue la carte de l’apaisement et regarde désormais devant lui. Le conseil d’administration et le directeur ont réuni la presse vendredi pour faire le point sur les restructurations de l’institution, qui touchent à leur fin.

L’établissement médico-social doit se mettre aux normes pour être en conformité avec la nouvelle loi cantonale sur l’organisation gérontologique. Il ne bénéficie aujourd’hui que d’une autorisation d’exploitation provisoire, qui court jusqu’au 30 juin 2015. Le Foyer de Saint-Ursanne peut actuellement facturer une chambre individuelle 139 francs par jour, contre 150 francs pour les autres homes.

En l’espace d’une année, la capacité d’accueil a été réduite de 130 à 90 lits. La plupart des chambres doubles ont été transformées en chambres individuelles. Par ailleurs, le Foyer a dû procéder à 25 licenciements. L’encadrement a également été en partie recomposé. La part des diplômés parmi le personnel de soins a augmenté.

L’institution est aujourd’hui dans la dernière ligne droite de ses travaux. Il lui reste à affiner – ce mois encore – la dotation en personnel soignant. Des négociations vont s’ouvrir avec le Service jurassien de la santé.

Une période de turbulences

Cette période de restructurations n’a pas été de tout repos au Foyer de Saint-Ursanne. Comme l’avait dévoilé le journal L’Impartial, le nouveau directeur Xavier Saulnier était notamment sous le feu des critiques. Son management était pointé du doigt. On lui reprochait un manque d’« humanité » avec le personnel et les résidents. L’ambiance au sein de l’établissement se serait détériorée et la motivation n’aurait plus été au beau fixe. Les licenciements prononcés n’ont évidemment pas amené de la sérénité dans la maison.

Face aux médias, Xavier Saulnier n’a pas fait de commentaire : « Je ne réponds pas à des attaques personnelles. Elles portent atteinte à ma réputation et à ma personnalité. Mais ma porte est toujours ouverte aux salariés ». De son côté, le président du conseil d’administration Patrick Riat n’a aucune critique à formuler à l’encontre du directeur. « Nous l’avons engagé pour diriger ! ».

Les dirigeants du Foyer de Saint-Ursanne se sont encore prononcés sur la sortie de l’établissement de l’AJIPA, l’Association jurassienne des institutions pour les personnes âgées. « Les membres sont issus d’EMS subventionnés, ce qui n’est pas notre cas comme nous sommes un établissement privé. On ne trouve pas notre compte à l’AJIPA, qui impose des directives et des processus. Nous voulons garder notre autonomie et nos capacités décisionnelles », a expliqué Patrick Riat.

Un nouveau projet en vue

Pour conclure, le conseil d’administration a évoqué un nouveau projet qu’il a en ligne de mire. Une dizaines d’appartements protégés ou adaptés pourraient voir le jour d’ici cinq ans dans un bâtiment qui jouxte le Foyer de Saint-Ursanne. Il s’agit toutefois d’attendre de voir si l’étude de marché présente un avantage pour la réalisation de ce projet. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus