Attentif, le canton n’a rien vu venir

« La communication est un élément essentiel, mais manifestement on ne peut pas dire qu’ils ...
Attentif, le canton n’a rien vu venir

Benteler à St-Ursanne Le groupe belge Thecla Pun.ch a annoncé le licenciement de 33 personnes mercredi, soit un tiers de son personnel.

« La communication est un élément essentiel, mais manifestement on ne peut pas dire qu’ils soient très forts en la matière », s’exclame le ministre jurassien de l’économie. Michel Probst réagit ainsi à l’annonce de trente-trois licenciements mercredi par le groupe belge Thecla Pun.ch, repreneur de l’usine Benteler il y a tout juste un an. « Nous étions pourtant attentifs à la situation de l’entreprise, mais nous n’avons rien vu venir », indique le ministre de l’économie.

Communication médiocre

« Le Service des arts et métiers et du travail a été invité à participer à la séance de mardi lors de laquelle les licenciements ont été annoncés par le groupe belge. Le Service de l’économie, qui suit pourtant le dossier, n’a pas été convié alors qu’habituellement nous entretenons de très bonnes relations avec les entreprises établies dans le Jura, qui avertissent le chef de département. Ce qui n’a absolument pas été fait cette fois-ci », précise Michel Probst.

Transparence requise

Selon le syndicat UNIA, ces trente-trois licenciements ne sont qu’un début. Le ministre de l’économie entend également veiller au grain. « Je vais rapidement prendre contact avec les responsables de l’entreprise pour que véritablement on nous dise ce qu’il en est. Parce que la situation paraît tout de même opaque et je crois que dans de telles situations, on se doit d’être transparent et c’est dans ce sens-là que je vais intervenir », conclut Michel Probst. /afa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus