Regagner la confiance, le défi majeur de l’H-JU pour 2015

L’heure est au bilan pour l’Hôpital du Jura. L’année 2014 a été notamment marquée par la fermeture ...
Regagner la confiance, le défi majeur de l’H-JU pour 2015

HJU

L’heure est au bilan pour l’Hôpital du Jura. L’année 2014 a été notamment marquée par la fermeture de l’Unité hospitalière médico-psychologique (UHMP) en juillet. Une fermeture qui aura des conséquences sur les comptes. Par ailleurs, de plus en plus de patients sont dans l’attente d’un placement dans les EMS. Le nombre de journées d’attente a doublé ! Selon la direction de l’H-JU, le manque de lits est criard pour faire face à la demande. Il s’agira donc de trouver des solutions au plus vite.

L’Hôpital du Jura souligne en revanche que l’activité aigüe est en constante augmentation, tout comme l’activité de rééducation à Porrentruy.

Les perspectives 2015

Au chapitre des perspectives, l’année 2015 s’annonce riche pour l’Hôpital du Jura. L’établissement souhaite tout d’abord regagner la confiance des Jurassiens. Pour la direction, le défi crucial est d’améliorer la qualité, surtout celle perçue par les patients. « C’est notre savoir-être, notre attitude, notre empathie à l’égard de nos patients qui amèneront de la confiance et de la crédibilité envers la population jurassienne », estime le directeur général-adjoint Thierry Charmillot. « C’est avec les Jurassiens et les médecins généralistes que l’Hôpital du Jura pourra assurer sa pérennité ».

Autre dossier en phase de réalisation : le déménagement du bloc opératoire de Porrentruy à Delémont. L’H-JU entend tout mettre en œuvre pour réussir cette transition.

On devrait également connaître dans le courant de l’année l’emplacement du futur hôpital. Six dossiers ont été déposés. A ce jour, aucune décision n’a été prise. La direction est en train de rechercher le financement et d’analyser les coûts. « Le lieu n’est actuellement pas une priorité. Tout reste ouvert », affirme Thierry Charmillot.

Rebondir en psychiatrie

S’agissant de la psychiatrie, une réflexion est en cours suite à la fermeture de l’UHMP. Un groupe de travail de refondation a été constitué. Si volonté est de reconstruire quelque chose, il s’agira d’abord de résoudre le problème de la pénurie de personnel qualifié.

Enfin, l’Hôpital du Jura devra faire face aux mesures d’économies OPTI-MA, qui vont le priver de 2 millions de francs d’ici 2018. La direction reste sereine. Elle va augmenter l’activité de l’H-JU avec les mêmes moyens pour compenser la diminution de la manne cantonale. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus