Retour au Tribunal

Le litige financier qui oppose le FC Alle à David Raccordon rebondit. Le recours de l’ex-président ...
Retour au Tribunal

Le litige financier qui oppose le FC Alle à David Raccordon rebondit. Le recours de l’ex-président du club ajoulot a été partiellement admis par la Cour des poursuites et faillites. C’est le Tribunal cantonal qui l’indique vendredi dans un communiqué. David Raccordon s’opposait à l’homologation du concordat prononcée le 22 mai dernier par la juge civile du Tribunal de première instance. Un concordat censé mettre fin au surendettement du FCA et approuvé par 32 des 33 créanciers.

La décision d’homologation du concordat est donc annulée. Le dossier retourne devant le Tribunal de première instance. La juge devra examiner d’autres points de l’affaire. La Cour des poursuites et faillites a notamment considéré qu’une des créances que David Raccordon faisait valoir contre le FC Alle devait être prise en compte. Cette prise en compte a pour effet que les deux tiers des créances permettant d'homologuer le concordat ne sont désormais plus atteints. Autre point à prendre en compte, c’est celui des dommages que le club ajoulot considère avoir subi en raison de la mauvaise gestion de David Raccordon.

L’affaire repart donc devant le Tribunal. « On perd du temps et de l’argent », nous a confié le président du FCA, Philippe Bailly. Il dit rester « confiant » quant à l’issue de ce dossier mais s’attend à vivre dans le doute durant une à deux années. /msc


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus