St-Charles n'accueille que deux élèves pour le BAC

Collège Saint-Charles

Ils devaient être entre cinq et dix, ils ne sont que deux. Le collège St-Charles a accueilli lundi les élèves pour la rentrée. Cette année, l’établissement privé bruntrutain propose de passer le BAC français. Cette nouveauté aurait dû attirer des Parisiens, suite à un partenariat avec un lycée de la capitale. Mais l’offre n’a pas séduit. Au lieu de la dizaine de jeunes escomptés, seuls deux ont commencé lundi après-midi les cours : une Parisienne et un Marocain. Une troisième élève d’Algérie était intéressée, mais elle a préféré s’inscrire pour la maturité suisse. Pour le directeur de St-Charles, ce petit nombre n’est pas forcément une déception. Dans le courant de l’été, plusieurs personnes se sont montrées motivées, mais pour différentes raisons elles n’ont pas poursuivi la démarche. Cette première volée permettra, selon Jean-Paul Nussbaumer, « de faire ses preuves et peaufiner cette nouvelle filière ».

La mise en place de cette filière BAC français n’a pas engendré de gros investissements. Les deux jeunes suivent presque les mêmes cours que les élèves suisses. L’école a dû uniquement engager une enseignante pour l’espagnol. /nqu


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus