Les gens du voyage étrangers à Courrendlin

Le Gouvernement jurassien propose que l’aire d’accueil des gens du voyage étrangers soit située ...
Les gens du voyage étrangers à Courrendlin

Le Gouvernement jurassien propose que l’aire d’accueil des gens du voyage étrangers soit située à Courrendlin, à la jonction autoroutière de Delémont-Est

 Image Google Streetview via jura.ch Delémont-Est. Image Google Streetview via jura.ch

Le Gouvernement jurassien a tranché : il souhaite que l’aire d’accueil des gens du voyage étrangers dans le canton du Jura soit installée sur le site de la jonction de Delémont-Est de l’A16, sur le territoire de la commune de Courrendlin. L’exécutif cantonal a communiqué sa décision vendredi matin. L’endroit se situe entre l’autoroute, la bretelle d’accès et la route cantonale, soit à la frontière avec Delémont et Courroux. Quant au site pour les gens du voyage de nationalité suisse, il sera basé - comme attendu - à Mavalau à Porrentruy, à proximité de la jonction de Porrentruy-Ouest. L'endroit est déjà partiellement en fonction. Le dernier mot reviendra toutefois au Parlement qui se prononcera prochainement sur la modification de la fiche « Aire d’accueil pour les gens du voyage » du plan directeur cantonal.

Le Gouvernement jurassien relève que les deux sites choisis répondent « en tout point aux exigences légales, en matière notamment d’accès, d’équipements, d’impact sur l’agriculture et l’environnement. Ils permettent également « d’éviter le trafic de transit des gens du voyage à l’intérieur des localités jurassiennes ». Les deux sites se trouvent, par ailleurs, « à l’écart de zones résidentielles », ce qui « est de nature à renforcer l’acceptation par la population ».

 Image Alain Bollinger Porrentruy-Ouest. Image Alain Bollinger.

Des précisions sur le choix de Courrendlin et un rappel

Le Gouvernement jurassien avait déjà précédemment retenu le site de la bretelle autoroutière de Delémont-Est, à Courrendlin. La commission compétente du Parlement lui avait toutefois demandé d’étudier un site alternatif, sur la commune de Soyhières. Le Gouvernement jurassien indique qu’une « analyse multicritère approfondie a été réalisée et qu’elle a permis de démontrer que le site de la jonction autoroutière Delémont-Est est la meilleure localisation ». L'endroit répond, en particulier, à deux critères importants: l'accessibilité avec sa position proche de l'autoroute et sa contiguité avec une zone à bâir pour respecter la LAT, la loi fédérale sur l'aménagement du territoire.

L’exécutif cantonal rappelle, également, qu’il a signé récemment avec l’AJC, l’Association jurassienne des communes, un document qui règle « les modalités d’aménagement » de l’aire d’accueil pour les gens du voyage étranger et « les principes de gestion du site ». Le texte « vise en particulier à garantir la sécurité sanitaire et publique et fixe les règles à respecter par les futurs utilisateurs ».

L'exécutif cantonal estime donc que « les conditions sont réunies aujourd’hui pour une validation du dossier par le Parlement qui permettra au Jura de remplir ses obligations en matière d’accueil des gens du voyage, dans le respect mutuel et en bonne coordination avec les autorités locales et la population ».

 

Un site à aménager et un calendrier

Le site d'aire d'accueil des gens du voyage étrangers de Delémont-Est disposera d'une surface de 5'0000 à 7'000 mètres/carré. Il comprendra des parois contre le bruit et des aménagements paysagers supplémentaires pourraient être mis en place pour la « camoufler » et la séparer d'Innodel qui se situe à proximité. Le coût des travaux devrait se situer entre 700'000 et 900'000 francs. Le Gouvernement espère que le Parlement puisse se prononcer sur la révision de la fiche du plan directeur cantonal encore cette année. L'aire d'accueil pourrait être fonctionnelle à fin 2018. /comm + fco

Le ministre de l'environnement, David Eray, était l'invité du journal de 12h15. Il explique au micro de François Comte, dans l'interview à écouter ci-dessous, pourquoi le Gouvernement a à nouveau retenu le site de Delémont-Est alors que la commission du Parlement avait demandé l'étude d'un autre endroit, à Soyhières en l'occurence:


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus