John Mosimann: « Ils veulent me descendre »

La réorganisation des sapeurs-pompiers jurassiens est essentielle. C’est en substance le message ...
John Mosimann: « Ils veulent me descendre »

L'inspecteur cantonal déplore l'opposition des quatre inspecteurs d'arrondissement à son encontre et envers la réorganisation des sapeurs-pompiers jurassiens. Un changement pourtant essentiel, selon John Mosimann

John Mosimann L'inspecteur cantonal John Mosimann est entré en fonction début 2015

La réorganisation des sapeurs-pompiers jurassiens est essentielle. C’est en substance le message de l’inspecteur cantonal face aux derniers différends apparus au sein du service. Quatre inspecteurs d’arrondissement ont évoqué leur démission en bloc d’ici la fin de l’année suite à un courrier de l’ECA-Jura leur rappelant leur devoir de réserve. John Mosimann n’a pas souhaité réaliser d’interview mardi matin, mais il a accepté de nous livrer sa version des faits. « Ils veulent me descendre » a d’emblée déclaré l’inspecteur cantonal évoquant les quatre inspecteurs d’arrondissement du canton du Jura. En place depuis début 2015, John Mosimann s’attelle à élaborer la réorganisation des sapeurs-pompiers jurassiens, dont la loi n’a pas été révisée depuis l’an 2000. Et révision qui avait été appliquée « avec délicatesse » selon ses termes. Autrement dit : les inspecteurs d’arrondissement se sont attribué des pouvoirs qu’ils n’avaient pas à avoir lors des dernières années d’exercice du prédécesseur de John Mosimann. « Aujourd’hui, j’amène du changement en souhaitant appliquer les concepts sapeurs-pompiers 2000+ et 2015 et cela ne passe pas. Les 4 inspecteurs d’arrondissement sont dans l’opposition, mais au lieu de nous en faire part, tout se fait par-derrière », déplore l’inspecteur cantonal. « Il s’agit pour moi de faire redémarrer ce gros camion au ralenti », a-t-il imagé.

 

En quoi consiste cette réorganisation ?

Il s’agit d’un changement complet de structures. Le projet n’a pas encore démarré mais l’objectif est de rendre les sapeurs-pompiers jurassiens plus efficients. Selon John Mosimann, cela ne changera presque rien concrètement pour les hommes du feu, les modifications sont plus d’ordre organisationnel. Et les communes seront toujours responsables de la défense incendie. « Cette réorganisation est essentielle, a déclaré l’inspecteur John Mosimann. Si on continue dans la structure actuelle, on va continuer à jeter de l'argent par les fenêtres. Ça ne peut pas durer ». Le but est de la mettre en place d’ici 2025.

 

Erreurs reconnues

John Mosimann reconnaît qu’il a voulu « trop bien faire trop vite ». Il a eu un problème pour comprendre comment fonctionnent les sapeurs-pompiers jurassiens et il a cru que certaines choses étaient appliquées dans le canton mais ce n’était pas le cas. D’où la difficulté d’avancer. Il estime aussi avoir été lacunaire au niveau de la communication. Au final, John Mosimann dit qu’il comprend très bien la réaction des quatre inspecteurs d’arrondissement, mais il ne peut pas accepter la manière avec laquelle ils ont réagi.

 

Pas de réaction du Gouvernement jurassien

Nous avons voulu avoir la réaction du Gouvernement jurassien. Ce dernier a tout d'abord accepté avant de finalement refuser de s'exprimer. Le motif : les ministres ont décidé de ne pas se prononcer sur ce dossier avant la séance du Parlement qui a lieu ce mercredi. A noter que le ministre de tutelle des sapeurs-pompiers est Charles Juillard, qui est également membre du conseil d’administration de l’ECA-Jura. /afa

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus