« Il faut bâtir un nouveau PDC »

Le PDC Jura était réuni en congrès mercredi soir. Il a notamment été question des perspectives ...
« Il faut bâtir un nouveau PDC »

Le PDC Jura était réuni en congrès mercredi soir. Il a notamment été question des perspectives du parti pour l’avenir

Les sympathisants PDC se sont déplacés en nombre à Glovelier. Les sympathisants PDC se sont déplacés en nombre à Glovelier.

« On a beaucoup souffert en 2017 mais on a aussi beaucoup appris ». C’est sur ces quelques mots que le secrétaire général du PDC Jura a lancé son discours mercredi soir. Gauthier Corbat a présenté les perspectives du parti démocrate-chrétien lors d’un congrès qui a réuni de nombreux sympathisants à Glovelier. Il a notamment prôné pour une refonte structurelle du PDC.

Plusieurs défis attendent le parti démocrate-chrétien, selon Gauthier Corbat. Il s’agit notamment de réunir des sensibilités différentes mais aussi d’éviter les dispersions de ces dernières années. « Lors des dernières communales, certains élus se sont mis sur des listes dissidentes. D’autres ont signé des listes qui n’étaient pas les leurs. Cela nous a fait perdre des voix et on a perdu en crédibilité et en homogénéité », indique le secrétaire général. Il faut, selon lui, dépasser les problèmes de personnes pour rassembler le parti.     

Une charte rappelant les droits et devoirs des élus PDC va être mise en place dans les prochains mois. Les sympathisants seront consultés à ce sujet. Un courrier leur sera envoyé dans lequel ils pourront donner leur avis sur la question. Les dirigeants organiseront, ensuite, un grand congrès de rassemblement cet automne pour entériner les changements décidés et se projeter sur les prochaines élections.  

L'interview de Gauthier Corbat :

Du changement à la présidence

André Burri a profité du congrès pour annoncer son retrait. Il reste toutefois à disposition du parti le temps qu’un nouveau président soit élu lors d’un prochain congrès. Deux habitants du Moutier font, par ailleurs, leur entrée dans la présidence. Il s’agit du conseiller municipal prévôtois, Pascal Eschmann, et du conseiller de ville, Ian Hennin. Tous deux ont été élus par acclamation. Ce fut également le cas de Jean-François Boillat qui a été nommé délégué au PDC Suisse. /alr   

Le commentaire d'Alexandre Rossé :

Le PDC veut aller de l’avant mais ce ne sera pas si facile que cela… On a senti mercredi soir de la part des dirigeants la volonté de passer rapidement à autre chose, de tourner la page de l’affaire Pauline Queloz. Mais la rancœur s’estompe difficilement pour certains, surtout parmi les membres du groupe parlementaire. Plusieurs d’entre eux ont pris la parole au moment des divers pour se défendre, pour donner leur version de l’histoire et pour dire à quel point ils avaient été trahis par Pauline Queloz. À l’inverse, des sympathisants se sont demandés comment tous ces députés avaient pu se faire rouler de la sorte ou encore pourquoi les dirigeants n’avaient pas fait preuve de plus de retenue dans les médias concernant cette affaire. Bref, bon nombre de positions divergentes et ce n’est pas sur ce point que le PDC pourra se rassembler. Les membres du parti démocrate-chrétien doivent surtout arrêter de se saboter les uns les autres et retrouver une certaine cohésion. Le plus dur sera de réunir toutes les sensibilités différentes du PDC. Le projet de charte et de consultation des sympathisants est un pas qui va dans la bonne direction. C’est même une nécessité… À voir toutefois ce qui en ressortira concrètement….  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus