Le CSEM dans l’espace

Le satellite Removedebris sera lancé lundi soir depuis Cap Canaveral, en Floride. Le Centre ...
Le CSEM dans l’espace

Le satellite Removedebris sera lancé lundi soir depuis Cap Canaveral, en Floride. Le Centre suisse d’électronique et de microtechnique de Neuchâtel participe à ce projet européen qui veut supprimer les débris en orbite autour de la terre

(Photo d'illustration Pixabay) (Photo d'illustration Pixabay)

Le CSEM s’envoie en l’air. Le satellite Removedebris, dont le Centre suisse d’électronique et de microtechnique de Neuchâtel a conçu le laser, doit être envoyé dans l’espace lundi soir. L’engin sera lancé depuis la base de Cap Canaveral en Floride. 

Le CSEM Neuchâtel et sept partenaires sont associés dans ce projet européen. L’objectif de l’opération vise à offrir des technologies low cost pour éliminer les débris spatiaux en orbite autour de la planète. Selon les dernières estimations, 23'000 objets dont 1000 satellites tournent actuellement autour de la terre. C’est pourquoi, nettoyer l’orbite de la planète apparaît comme primordial.

Comme annoncé précédemment, dans ce projet, le CSEM s’occupe de la partie visuelle, soit le système de laser et de caméra. Celui-ci va servir pour le repérage, le calcul du positionnement du débris par rapport au satellite-chasseur et la capture. Une fois développé, ce dispositif visuel sera intégré sur l'astronef qui embarque aussi un filet de capture et des moteurs. Il s'agira donc de s'approcher du débris - qui parfois est lancé à plus de 30'000 km/h - puis de l'attraper dans le filet pour enfin le freiner afin qu'il soit éliminé par la friction de la haute atmosphère.

A terme, le projet prévoit d'éliminer 5 satellites par année. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus