Éclairage public : réactions de la police et du BPA

La police cantonale jurassienne estime que les mesures de réductions des émissions lumineuses ...
Éclairage public : réactions de la police et du BPA

La police cantonale jurassienne estime que les mesures de réductions des émissions lumineuses présentées jeudi par les autorités sont un bon compromis. Le Bureau de prévention des accidents est plus dubitatif

Image d'illustration Image d'illustration

La police cantonale ne voit pas d’objection à la réduction des émissions lumineuses annoncée jeudi soir par le Département de l’environnement. Le Bureau de prévention des accidents est, lui, plus sceptique.

Le canton du Jura prévoit de réduire - voire de supprimer - l’éclairage public en dehors des localités sur le réseau routier cantonal. Un projet pilote a été mis en place jusqu’à la fin de l’année sur trois sites : dans certains secteurs à Glovelier, à La Caquerelle et au col des Rangiers, au carrefour de la Sentinelle.

Le commandant de la police cantonale jurassienne estime que la stratégie présentée est en bon compromis, Damien Rérat :

Le Bureau de prévention des accidents est, de son côté, moins confiant. Le porte-parole du BPA, Marc Kipfer, rappelle que l’éclairage public permet faire baisser le nombre d’accidents mortels : 

/fco-alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus