"zér0 pertes" ... fiscales !

L’initiative Zéro Pertes a été lancée ce matin dans le Jura. L’objectif est de garantir le ...
"zér0 pertes" ... fiscales !

L’initiative Zéro Pertes a été lancée ce matin dans le Jura. L’objectif est de garantir le financement des prestations des services publics jurassiens et de faire en sorte que la réforme de l’imposition des entreprises profite à l'ensemble de la population

Le comité d'initiative espère récolter les 2000 signatures d'ici aux vacances d'été Le comité d'initiative espère récolter les 2000 signatures d'ici aux vacances d'été

Une initiative cantonale pour donner un cadre à la réforme de l’imposition des entreprises. « Zér0 pertes », c’est son nom, a été lancée jeudi. Son objectif est de garantir les ressources nécessaires pour financer les prestations des services publics jurassiens, tels que les écoles, les crèches, les hôpitaux ou encore les transports publics entre autres. Le comité d’initiative est composé de la plupart des syndicats de la fonction publique du canton, et des partis situés à la gauche de la gauche, à savoir le CS-POP, les jeunes socialistes, les jeunes Verts et Les Verts. Le lancement de la récolte de signatures intervient à quelques semaines de la votation fédérale du 19 mai relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS, ce qui n’est pas vraiment un hasard selon le président du comité d’initiative Rémy Meury. Mais ce dernier précise que l'objectif n’est pas vraiment le même.

La récolte de signatures va démarrer ces prochains jours et le comité espère réunir les 2000 paraphes nécessaires avant les vacances d’été.


Le PSJ "délègue" le travail à sa section jeunesse

Toute la gauche s'est associée au sein de ce comité d'initiative, à l'exception du Parti socialiste jurassien. Interrogé à ce sujet par notre rédaction, son président Jämes Frein rappelle que la Jeunesse socialiste est une section du PSJ, et explique que le parti a, en quelque sorte, "délégué le travail à la Jeunesse socialiste", parce qu'il a une autre initiative sur le feu, celle sur la transparence du financement des partis (qui devrait être pubiée début mai dans le Journal Officiel). "On ne souhaitait pas courir plusieurs lièvres à la fois", déclare Jämes Frein. Le président du PSJ juge encore le moment du lancement de l'initiative "Zér0 Pertes" opportun pour mettre la pression sur le gouvernement, mais rappelle que si la réforme de l'imposition des entreprises est acceptée le 19 mai par le peuple suisse, il y aura dans le Jura un processus législatif autour des propositions de l'exécutif. C'est à ce stade qu'il faudra donc, selon Jämes Frein, que les partis formulent des propositions. "Avant même de voter sur le bien-fondé de cette initiative [Zér0 Pertes], il pourrait y avoir un référendum sur la proposition cantonale qui, en l'état, n'est à mon avis pas satisfaisante pour le PSJ", conclut Jämes Frein. /ami-lad


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus