Une rentrée sous le signe de la stabilité

Plus de 8'000 élèves jurassiens prendront ou reprendront lundi le chemin de l’école. Un chiffre ...
Une rentrée sous le signe de la stabilité

Plus de 8'000 élèves jurassiens prendront ou reprendront lundi le chemin de l’école. Un chiffre stable par rapport à l’an dernier

La rentrée scolaire aura lieu lundi dans le Jura (photo : archives) La rentrée scolaire aura lieu lundi dans le Jura (photo : archives)

Les élèves jurassiens vont retrouver les bancs d’école la semaine prochaine. La rentrée scolaire aura lieu lundi dans tout le canton pour 8’063 jeunes. Par rapport à l’année passée, les effectifs sont stables à trois élèves près. Trois fermetures de classe sont enregistrées à l’école primaire et quatre au secondaire où une nouvelle ouverture est également signalée. Au niveau de l’encadrement, 940 enseignants sont engagés au sein de l’école obligatoire, ce qui représente 698 équivalents plein temps (EPT). 


Une classe-relais et de nouveaux moyens

Au chapitre des nouveautés, une classe-relais va ouvrir ses portes à Saulcy pour les élèves perturbateurs. La structure fonctionnera comme une sanction disciplinaire de dernier recours pour certains écoliers qui viendront y passer douze semaines. De nouveaux moyens d’enseignements feront également leur apparition à l’école secondaire en allemand. Selon le chef du Service de l’enseignement, l’objectif est d’améliorer les compétences orales des enfants.

Les élèves de 11e Harmos suivront, par ailleurs, un programme de huit leçons de prévention précoce des violences et des comportements abusifs au sein du couple. D’après le ministre de la formation, Martial Courtet, le but est d’adapter l’école aux réalités d’aujourd’hui, à l’évolution de notre société. À ce sujet, plusieurs demi-journées seront organisées au sein de l’école postobligatoire pour permettre des réflexions sur la thématique du climat. 


Fusion du CEJEF et du SFO

Plus de 3'200 étudiants reprendront aussi lundi les cours pour l’obtention d’un certificat de maturité, de culture générale ou d’un titre professionnel. Comme depuis quelques années, les responsables remarquent une baisse du nombre d’inscrits au sein de la division lycéenne au profit de la division professionnelle.

À noter également que le nouveau Service de la formation postobligatoire a débuté ses activités le 1er août. Il est issu de la fusion du Service de la formation des niveaux secondaire II et tertiaire (SFO) et du Centre jurassien d’enseignement et de formation (CEJEF). La démarche initiée il y a plusieurs années a notamment pour objectif de simplifier la structure et l’organisation de cette branche de l’école jurassienne. /alr

Le ministre de la formation, Martial Courtet, était invité dans le journal de 12h15


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus