La RPT-JU peut aller de l’avant

L’Association jurassienne des communes a accepté mercredi soir de poursuivre le projet de réforme ...
La RPT-JU peut aller de l’avant

L’Association jurassienne des communes a accepté mercredi soir de poursuivre le projet de réforme de la répartition des tâches et des charges entre le canton et les communes

Les maires des communes jurassiennes étaient réunis à Glovelier mercredi soir. Les maires des communes jurassiennes étaient réunis à Glovelier mercredi soir.

La RPT-JU ne va pas tomber aux oubliettes. L’Association jurassienne des communes a décidé mercredi soir, par 33 voix contre 1 et 6 abstentions, de poursuivre la réforme de la répartition des tâches et des charges entre le canton et les communes. Le projet avait suscité des oppositions lors de la consultation et de sa première présentation à l’AJC en novembre dernier. Le comité a toutefois réussi à convaincre l’assemblée de ne pas tout abandonner et de ne pas perdre les 250'000 francs déjà investis.

Quelques remarques et interrogations ont, malgré tout, surgi lors des débats. Le maire des Breuleux a notamment estimé que le comité de l’AJC allait dans le sens du Gouvernement jurassien et pas dans celui des communes avec ce projet de RPT-JU. Renaud Baume a rappelé que les syndicats et association des maires des trois districts avaient rejeté la réforme par le passé. Le président de l’AJC, Michel Brahier, lui a répondu que les communes souhaitaient aujourd’hui un avancement du dossier. Grâce au vote de l’assemblée, les réflexions vont justement pouvoir se poursuivre. Deux divergences devront notamment être aplanies : la cantonalisation de l’impôt sur les frontaliers et le principe d’un pourcentage unique de partage des charges entre le canton et les communes. 


Des projets de numérisation

Les membres de l’AJC ont, par ailleurs, reçu une information sur la cyberadministration. Comme déjà annoncé, un chef de projet sera engagé pour développer de nouvelles prestations communales en ligne à destination de la population. Pour financer ces projets, le comité de pilotage propose d’augmenter la cotisation AJC de deux francs par habitant pour les années 2021 et 2022. L’Association jurassienne des communes se prononcera sur la mesure lors d’une prochaine assemblée. Les porteurs du projet ont insisté sur les économies que doit amener la cyberadministration à moyen terme. /alr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus