Une douane pour le personnel hospitalier frontalier

Le poste frontière de Boncourt Village a été ouvert pour faciliter le passage des soignants ...
Une douane pour le personnel hospitalier frontalier

Le poste frontière de Boncourt Village a été ouvert pour faciliter le passage des soignants et leur éviter des embouteillages à la plateforme douanière de Boncourt-Delle

La douane de Boncourt Village est uniquement opérationnelle pour les travailleurs frontaliers du domaine de la santé (photo : Google Maps). La douane de Boncourt Village est uniquement opérationnelle pour les travailleurs frontaliers du domaine de la santé (photo : Google Maps).

Un 3e poste frontière est mis en service dans le Jura. La douane de Boncourt Village a été ouverte pour permettre le passage accéléré du personnel hospitalier frontalier. L’information a été confirmée à RFJ par l’Administration fédérale des douanes ce mercredi. La Suisse et la France ont renforcé mardi les contrôles aux frontières pour lutter contre la propagation du coronavirus. Seuls la plateforme douanière de Boncourt-Delle et le poste de Goumois restaient alors accessibles.


Un poste frontière plutôt qu’un macaron

La réouverture de la douane de Boncourt Village est uniquement destinée aux frontaliers travaillant dans les soins. Ils peuvent franchir ce poste entre 5h et 9h. Ce système leur offre un passage accéléré sur présentation d’une attestation de travail de leur employeur. Il leur évite une perte de temps dans les embouteillages qui se forment aux deux autres entrées dans le Jura. « Ce dispositif a très bien fonctionné mercredi matin », a indiqué à RFJ Olivier Guerdat, responsable de la communication à l’Hôpital du Jura. Les autres travailleurs frontaliers ne peuvent en aucun cas entrer sur le territoire jurassien par cette douane de Boncourt Village.

Le système n’est pas identique à celui mis en place dans le canton de Genève. Des macarons prioritaires permettent au personnel soignant de traverser plus facilement la frontière. Selon nos informations, ces insignes sont beaucoup trop facilement falsifiables. Une simple photocopie couleur permettrait de parfaitement imiter le macaron, raison pour laquelle le Jura a préféré l’ouverture d’un 3e poste frontière. /msc


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus