La sécheresse n’a pas pesé sur les ventes de feux d’artifice

Les grandes enseignes du canton n’ont pas vu leurs ventes baisser à cause des incertitudes ...
La sécheresse n’a pas pesé sur les ventes de feux d’artifice

Les grandes enseignes du canton n’ont pas vu leurs ventes baisser à cause des incertitudes liées au climat. Une augmentation est même constatée dans la plupart des magasins

Les magasins de la région estiment que les ventes ont été plutôt bonnes cette année, malgré la sécheresse (photo : archives). Les magasins de la région estiment que les ventes ont été plutôt bonnes cette année, malgré la sécheresse (photo : archives).

Un 1er août entre coronavirus et sécheresse. Les vendeurs de feux d’artifice sont soumis à de nombreuses incertitudes cette année. L’annulation des grandes manifestations habituelles et la pandémie devraient toutefois pousser un certain nombre de personnes à célébrer la fête nationale en petit comité à la maison. La tendance se ressent en tout cas dans les magasins de la région.


Augmentation des ventes

Les ventes de feux d’artifice ont mis du temps à démarrer, mais elles ont clairement décollé ces derniers jours. Le constat est tiré par la gérante du magasin Landi à Delémont, Katjuska Racine. Par rapport aux années précédentes, la responsable observe une forte augmentation. Vendredi en milieu d’après-midi, les rayons qui en proposaient étaient déjà pratiquement vides. La sécheresse et les risques d’interdiction de feux n’ont apparemment pas retenu les clients. La tendance est similaire au magasin Jumbo de la capitale jurassienne.

À Alle, le directeur du Landi a lui remarqué une certaine réticence en début de semaine. Mais dès jeudi et les annonces du canton autorisant les feux d’artifice en zone urbaine, René Cerf a remarqué une forte hausse des ventes. Selon lui, les clients se sont toutefois tournés davantage vers les Vésuves et autres feux qui ne partent pas trop haut dans le ciel. Dans les Franches-Montagnes, la succursale de Saignelégier propose des feux d’artifice depuis le début du mois. Le gérant, Vincent Froidevaux, indique aussi avoir bien vendu, même s’il a remarqué une légère baisse ces derniers jours.


Des feux d’artifice sous strictes conditions

Si les feux d’artifice sont autorisés dans les zones urbaines, ils sont interdits à moins de 200 mètres des lisières de forêt. Le canton appelle à la plus grande prudence aux abords des champs et des cultures.

Notez enfin que tous les grands feux d’artifice de la région ont été annulés, notamment ceux de Delémont, Porrentruy et Moutier. Dans la cité prévôtoise, une fête est toutefois organisée à la piscine avec un défilé de lanternes. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus