De l'argent frais pour le projet d'AIC dans les Franches-Montagnes

Le Syndicat des communes des Franches-Montagnes a validé deux crédits lors de sa dernière assemblée. Cet argent devra permettre au projet de zone d'activité d'intérêt cantonal d'aller de l'avant

 Les futures zones AIC viendront prolonger les zones industrielles de Saignelégier et du Noirmont. (archive)

Cette nouvelle étape dans le développement d'une zone d'activité d'intérêt cantonal à Saignelégier et au Noirmont. Le syndicat des communes des Franches-Montagnes (SCFM) a voté deux crédits ce jeudi soir, pour permettre les prochains développements de ce projet, qui doit renforcer l'activité économique du district. Les maires ont accepté de débloquer 128'000 francs pour permettre à un bureau d'ingénieur d'élaborer un plan spécial. Il s'agira concrètement d'estimer le coût des équipements de ces parcelles et en dresser les plans, mais aussi d'orchestrer la participation de la population, le tout dans un délai de 10 mois. Car le district ne veut pas rater le coche de la reprise économique : « On croyait que l'industrie serait passablement impactée, en fait on se rend compte que ça redémarre extrêmement vite », nous a expliqué Renaud Baume, maire des Breuleux et porteur du projet.

Renaud Baume : « Les Franches-Montagnes aimeraient être prêtes, rapidement, quand la demande sera là »

Le syndicat a aussi accepté d'allouer 60'000 francs pour alimenter le futur syndicat qui sera chargé de gérer ces nouvelles zones d'activité.

 

Le renouvellement de la charte du Parc du Doubs divise toujours

Cette assemblée a aussi été l'occasion pour les représentants du Parc du Doubs de venir exposer aux maires leurs objectifs. Les communes membres devront prochainement renouveler leur engagement avec l'association, et plusieurs avaient fait part d'un certain mécontentement. Le Parc a fait savoir qu'il voulait aller de l'avant, avec sa nouvelle équipe, et être davantage à l'écoute des communes. Il espère que ces dernières seront à l'avenir mieux représentées dans les organes du parc. Les différents législatifs devront se prononcer à la fin de l'année sur cette nouvelle charte, qui sera formellement soumise à la Confédération au mois de mars prochain. /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus