La bouteille à la mer des maires jurassiens

L’Association jurassienne des communes a tenu son assemblée mercredi soir. Les maires ont fait ...
La bouteille à la mer des maires jurassiens

L’Association jurassienne des communes a tenu son assemblée mercredi soir. Les maires ont fait part de leur volonté de transférer certaines tâches au canton pour se décharger

Trente représentants des communes jurassiennes se sont retrouvés à Glovelier. Trente représentants des communes jurassiennes se sont retrouvés à Glovelier.

Les maires jurassiens sont surchargés. C’est ce qui ressort d’un rapport présenté mercredi soir lors de l’assemblée de l’Association jurassienne des communes. « Complexification des tâches quotidiennes » et « manque de temps », le rapport met en évidence l’importance de solliciter l’aide du canton et de transférer certaines tâches des communes à l’Etat. « Certaines tâches sont déjà beaucoup réalisées par le canton, par exemple l’aide sociale. Les communes n’interviennent que légèrement. Est-ce qu’il ne faudrait pas confier l’entier de la tâche au canton, moyennant une modification des quotités d’impôts dans les communes ? » interroge par exemple le co-président de l’Association jurassienne des communes et maire de Clos du Doubs Jean-Paul Lachat. « Les réflexions sont en cours » pour améliorer la répartition des tâches entre communes et canton, répond la ministre jurassienne déléguée aux affaires communales Rosalie Beuret Siess. « Effectivement, les thématiques du social et de l’enseignement reviennent régulièrement sur la table », ajoute-t-elle.


Refonte de l’AJC en vue

Les maires jurassiens restent soudés mais veulent repenser leur collaboration. Les résultats d’un sondage, auquel 41 communes jurassiennes ont répondu et qui porte sur les attentes des maires envers l’Association jurassienne des communes, ont aussi été présentés mercredi. Lionel Maître, co-président de l’Association jurassienne des communes et maire de Boncourt, explique : « Il y a beaucoup d’attentes mais peu d’envie de mettre des moyens à disposition. En Ajoie, les besoins sont moindres puisqu’on est bien organisé au niveau du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy », ajoute-t-il. 

Lionel Maître : « Poursuivre dans la continuité et se poser les bonnes questions pour l’avenir »

L’Association jurassienne des communes a aussi validé ses comptes 2021 mercredi. Ils affichent un déficit de 43'609 francs. /mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus