L’inquiétude des utilisateurs de la glace bruntrutaine

Face à la hausse des frais de fonctionnement de la patinoire d’Ajoie et du Clos du Doubs, les ...
L’inquiétude des utilisateurs de la glace bruntrutaine

Face à la hausse des frais de fonctionnement de la patinoire d’Ajoie et du Clos du Doubs, les clubs affichent leur inquiétude. Ils réclament une discussion avec le propriétaire du site

Le deuxième champ de glace de la patinoire d'Ajoie et du Clos du Doubs. Le deuxième champ de glace de la patinoire d'Ajoie et du Clos du Doubs.

Il y a de l’inquiétude voire même de l’alarmisme chez les utilisateurs de la patinoire d’Ajoie et du Clos du Doubs. Ils doivent faire face, depuis un mois, à une augmentation du prix de location de l’heure de glace. Le propriétaire des lieux, le Syndicat intercommunal du district de Porrentruy, l’a annoncé ce jeudi en dévoilant le décompte final de la rénovation et de l’agrandissement de la patinoire à Porrentruy. Face à la hausse de plus de 300'000 francs des frais de fonctionnement de la Raiffeisen Arena, le SIDP a augmenté la plage horaire de 30 francs.


L’alarmisme du Club des Patineurs d’Ajoie

Si cet accroissement ne met pas le Curling Club Ajoie en péril, pas plus que le HC Vendlincourt, il les force à prendre des mesures. Une hausse des cotisations est envisagée chez les curleurs alors qu’une réduction de la durée des entraînements a été actée chez les hockeyeurs. Les deux clubs évoquent une situation tout de même compliquée. Une situation qui devient carrément dramatique du côté du Club des Patineurs d’Ajoie. « On est en train de mourir », lance la cheffe technique Nora Schmutz. Sa société a drastiquement diminué ses heures de glace. Elle réfléchit à louer des plages horaires dans une autre patinoire. Il faut dire que le Club des Patineurs d’Ajoie n’a pas connu l’essor attendu depuis l’arrivée du 2e champ de glace à Porrentruy, la faute, en partie, à la pandémie.


Vers une négociation

Le Club des Patineurs d’Ajoie s’oppose à cette augmentation du prix de l’heure de glace. Il l’a fait savoir au SIDP et espère pouvoir lancer une négociation. La même requête a été faite par le HC Ajoie qui estime les coûts supplémentaires à environ 50'000 francs. /msc


Actualisé le

 

Actualités suivantes