Et si la fusion entre Bressaucourt et Fontenais était retardée ?

aérodrome de Bressaucourt L'aérodrome de Bressaucourt est l'un des dossiers techniques qui contient des zones d'ombre

La votation est agendée au 25 mars 2012, pour une entrée en fonction au 1er janvier 2013. Mais des soucis pourraient entraver ce vote. Deux dossiers ne sont pas réglés, celui de l'aérodrome et de la pollution de l’eau de Bressaucourt. Et les problèmes au sein du Conseil communal n’arrangent pas les choses.

Les conseillers communaux de Bressaucourt sont en rupture de confiance avec leur maire. Alain Kohler a jusqu’à la fin du mois pour démissionner, ou non. Il n’a pas encore rendu sa décision, mais les citoyens des deux villages s’interrogent sur le projet de fusion. Car, tout ne coule pas de source : selon nos informations, les positions se sont cristallisées au sein du Comité intercommunal sur deux dossiers techniques : l’aérodrome et la pollution.

 

Deux dossiers qui pourraient freiner le vote sur la fusion

Des zones d’ombres, des non-dits existent et empêchent le comité de présenter la convention de fusion aux Conseils communaux. Or, nous sommes à moins de quatre mois de la votation. Ça commence à faire court ! « Nous ne pouvons plus travailler comme ça. Nous avons besoin d’être au clair sur ces deux dossiers avant la fin de l’année, sinon la votation sur la fusion sera retardée d’une année ou d’une législature », nous a indiqué un membre du comité de fusion.

Nous avons contacté le chef du service des communes jeudi. Selon Raphaël Schneider, les deux dossiers techniques seront clos dans le courant du mois de janvier. Il ne voit, lui, aucun d’obstacle à un vote au mois de mars. /clo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus