Martial Courtet à la tête du PDC Jura

Le PDC Jura se renouvèle. Le Parti démocrate-chrétien a élu sa nouvelle Présidence lundi soir ...
Martial Courtet à la tête du PDC Jura

Martial Courtet Martial Courtet, le nouveau président du PDC Jura

Le PDC Jura se renouvèle. Le Parti démocrate-chrétien a élu sa nouvelle Présidence lundi soir à Glovelier. Devant près de 150 sympathisants, c’est Martial Courtet qui a été installé dans le fauteuil de président. L’Ajoulot de 35 ans occupait déjà cette fonction ad intérim depuis avril 2011 et la démission de Jean-Baptiste Beuret.

 

Un tiers de sang neuf

La Présidence du PDC a enregistré plusieurs changements. La durée des mandats a été adaptée à celle des législatures cantonale. La structure passe de 5 à 7 membres, auxquels il faut ajouter le président et le secrétaire général. Un poste qui a vu l’élection de Pascal Mertenat en remplacement de Gabriel Willemin, démissionnaire. Actuellement second vice-président du Parlement jurassien, le citoyen d’Epauvillers entend respecter les institutions. Il ne pourra pas assumer les deux fonctions en 2014. Il se retire ainsi pour laisser la place à une nouvelle équipe.

Claude Jeannerat et Germaine Monnerat ont quitté la Présidence, alors que Françoise Chaignat, Jacques-André Aubry, Gérard Meyer et Vincent Willemin la rejoignent. Le nouvel organe directeur du PDC compte ainsi un tiers de sang neuf.  « Une équipe à l’image du parti », selon Martial Courtet.

 

« D’importants défis »

Le nouveau président a donné le ton. « D’importants défis attendent le PDC », a-t-il martelé. Le premier est la dispersion des voix du centre. La concurrence y est de plus en plus rude. Le second interviendra cet automne avec les élections communales. Martial Courtet estime que son parti « a plus à perdre qu’à gagner. Il sera difficile d’augmenter le nombre de mairies démocrates-chrétiennes ».

L’enseignant ajoulot a prôné un message d’ouverture et d’unité. « Nous ne sommes pas un parti dogmatique, mais nous avons des valeurs » a-t-il clamé. Il a appelé ses sympathisants « à resserrer les liens et à serrer les rangs » au sein du PDC. Selon lui, le parti « ne peut plus se permettre de vivre avec des guerres internes ». /msc

Pascal Mertenat Pascal Mertenat, le nouveau secrétaire général du PDC Jura


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus