Des moyens pour convaincre Moutier

Notre Jura bernois pense déjà à l’après-24 novembre. Le comité qui milite en faveur du « non ...
Des moyens pour convaincre Moutier

Jean-Pierre Graber, Patrick Röthlisberger, Francis Daetwyler et Virginie Heyer (de dr. à g.) : la dernière ligne droite de la campagne Jean-Pierre Graber, Patrick Röthlisberger, Francis Daetwyler et Virginie Heyer (de dr. à g.) : la dernière ligne droite de la campagne

Notre Jura bernois pense déjà à l’après-24 novembre. Le comité qui milite en faveur du « non » lors du vote institutionnel de cet automne entre dans la phase décisive de la campagne. Il compte porter une attention toute particulière à la ville de Moutier. Notre Jura bernois a réservé une partie de son budget pour convaincre les Prévôtois de rester dans le canton de Berne, dans l’optique d’un éventuel vote communaliste en 2015.

Un tout-ménage spécifique sera distribué à Moutier pour atteindre cet objectif. Le comité a-t-il peur qu’un « oui » sorte des urnes le 24 novembre ? « Ce ne serait pas une catastrophe, indique Patrick Röthlisberger, conseiller de ville prévôtois et membre du comité. Mais on préfère partir assez tôt pour expliquer aux gens de Moutier ce qui va se passer si la ville venait à quitter le canton de Berne ».

Comparaison est raison ?

Notre Jura bernois va lancer une campagne d’affichage avec sept visuels sur des thèmes divers, comme la fiscalité, les primes maladie, l’Hôpital du Jura bernois ou encore le taux de chômage. Le comité va notamment comparer les statistiques du Jura bernois à celles du Jura. Une démarche critiquée par ses membres lorsque le Gouvernement jurassien l’avait entreprise. « Nous ne copions pas, affirme Jean-Pierre Graber. Le temps est venu pour nous en quelque sorte de contre-attaquer et de dire que la situation économique du Jura bernois n’est pas si mauvaise que cela. En tout cas pas aussi mauvaise que le prétendait le Gouvernement jurassien. »

Cent signatures pour un « non »

Dernier volet de la campagne: l’ « Appel des cent », une démarche non initiée par Notre Jura bernois mais soutenue par le comité. Elle consiste à des messages courts exprimés par des personnalités et des citoyens lambda et publiés dans la presse régionale. Ces « cent » diront pourquoi ils appellent à voter « non ». Ces publications seront toujours accompagnées par les signatures des autres participants à cet appel. /fra


Actualisé le

Actualités suivantes