Affiches : « c’est celui qui dit qui y est »

Le barbouillage d’affiches au cœur d’une bisbille avant le vote institutionnel du 24 novembre ...
Affiches : « c’est celui qui dit qui y est »

Un Jura Nouveau Les affiches du comité Un Jura nouveau ont notamment été détournées.

Le barbouillage d’affiches au cœur d’une bisbille avant le vote institutionnel du 24 novembre. Les camps du « oui » et du « non » s’accusent mutuellement de s’adonner à du vandalisme. Dernier épisode en date : Un Jura nouveau, qui milite en faveur du « oui », s’est fendu jeudi d’un communiqué pour dénoncer les « voyous nocturnes » et leur « action malhonnête ». Les affiches du comité apposées sur les surfaces publicitaires de la SGA ont été détournées en faveur du « non » ces derniers jours à Moutier, Sorvilier et Reconvilier. Un Jura nouveau a annoncé jeudi matin le dépôt d’une plainte contre inconnu avant de se rétracter en fin d’après-midi. Le comité ne fait plus qu’envisager une telle action.

L’UDC Jura bernois a pour sa part publié un communiqué mercredi. Le parti agrarien dénonce le « mépris » et le « dédain » des partisans du « oui » pour le Jura bernois. En cause : des barbouillages de murs constatés sous le pont de l’A16 à Tavannes et l’arrachage de pancartes sur le bord des routes. Pour le secrétaire général Manfred Bühler, les menaces de plaintes brandies par un Jura nouveau relèvent de l’« enfantillage ». /fra


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus