L'Esplanade en demi-teinte

L’Esplanade n’est pas une promenade de santé pour tous. Un peu plus de sept mois après l’ouverture ...
L'Esplanade en demi-teinte

Esplanade Centre

L’Esplanade n’est pas une promenade de santé pour tous. Un peu plus de sept mois après l’ouverture du centre commercial à Porrentruy, le bilan est partagé pour les gérants des quelque vingt enseignes du centre. Certains se disent satisfaits, d’autres, surtout des occupants du premier étage, le sont nettement moins. Ils déplorent un manque de fréquentation de leurs échoppes. C’est notamment le cas du magasin de sport Fashion Sport qui solde tout son assortiment dans l’objectif de fermer boutique. Le groupe a cependant déjà dû fermer sa succursale de Vevey pour cause de faillite.

 

Une animation tous les 15 jours

Marc Vauthey, le chargé de la gestion de l’immobilier de l’Esplanade Centre, ne cache pas que plusieurs enseignes se plaignent de la situation actuelle. « Elles ont le baby blues, explique-t-il. Après un fort succès lors de l’ouverture, une baisse de fréquentation s’est installée. Il faut désormais fidéliser la clientèle », précise Marc Vauthey.

Et pour y parvenir, l’Association des commerçants du centre commercial planche sur un projet d’animation pour l’an prochain. « Dès le 1er janvier, nous allons proposer une activité toutes les deux semaines. Le but est de faire participer les sociétés et associations locales, indique le président de cette association et gérant de la Migros. Martin Clerc donne pour exemple la mise en place d’un tournoi de ping-pong avec un club de la région. « Le club pourrait ainsi se présenter à la population à nos frais, et nous, nous profiterions d’une animation qui a pour but de rendre le centre plus vivant », précise Martin Clerc.

 

Absence d’un restaurant

Le bilan est tout de même réjouissant pour des commerces tels que Denner, Migros, la bijouterie Mancini, Sunstore ou encore Vögele. Tous sont toutefois sont unanimes sur un point : la grande lacune du centre est l’absence d’un restaurant qui permette de retenir la clientèle plus longuement. La perle rare justement recherchée par la société qui gère le centre, Weck, Aeby & Cie SA, et qui pourrait prendre place dans l’unique local vide depuis l’ouverture du centre. /afa


Actualisé le

Articles les plus lus