Andy Kläy s'adjuge des Tchérattes encore plus éprouvantes que d'habitude

Les Tchérattes se sont déroulées dans des conditions difficiles. La pluie de ces derniers jours ...
Andy Kläy s'adjuge des Tchérattes encore plus éprouvantes que d'habitude

Les Tchérattes se sont déroulées dans des conditions difficiles. La pluie de ces derniers jours a rendu le terrain très humide, ce qui n'a pas empêché Andy Kläy de triompher

Malgré les différents pièges du tracé des Tchérattes, Andy Kläy a facilement dominé la concurrence (photo : Georges Henz). Malgré les différents pièges du tracé des Tchérattes, Andy Kläy a facilement dominé la concurrence (photo : Georges Henz).

Le grand retour d’une manche du Trophée jurassien se fait dans la fraîcheur et sur un terrain compliqué. Après l’annulation de la Valterbimania, du Tour de R’beutz ou encore de la Course des Franches, les Tchérattes ont eu lieu ce samedi, malgré les mesures encore en vigueur pour lutter contre le coronavirus. La course, dont le départ a été donné à Epauvillers, a vécu sa 40e édition. Ce sont les vététistes qui ont ouvert le bal samedi matin dans cette manche du Trophée jurassien, la première de l’année. 16 athlètes ont ensuite attaqué le trail de 40 kilomètres, course organisée pour marquer le 40e anniversaire de la manifestation. Enfin, le départ de l’épreuve de course à pied a été donné en début de soirée.


Andy Kläy dominateur

Andy Kläy a survolé la course reine du VTT. Le vététiste de Movelier a bouclé les 36 kilomètres en solitaire. Malheureusement, des problèmes de chronométrage ne permettent pas encore de valider son temps officiel. Il devrait toutefois s’agir de 1h31’38’’. Dans des conditions rendues difficiles par les dernières pluies, il a devancé d’environ trois minutes le Tramelot Micha Klötzli et de près de cinq minutes l’athlète de Vicques Loris Hintzy. Andy Kläy conserve donc sa couronne dans le Clos du Doubs, lui qui avait déjà remporté les Tchérattes en 2019 (ndlr : la cuvée 2020 avait été annulée). Chez les dames, c’est le Neuchâteloise Chrystelle Baumann qui s’est imposée, devant la vététiste de Courtételle Sandra Stadelmann Hushi et celle de Bassecourt Marine Groccia. Là aussi, les temps réalisés par les vététistes n’ont pas encore été validés.


Jérémy Hunt et Morgane Crausaz au top

Deux habitués des podiums de la région ont levé les bras au ciel dans le Clos du Doubs, samedi. En course à pied, chez les hommes, c'est l'Ajoulot Jérémy Hunt qui l'a emporté sur les 22 kilomètres de l'épreuve, devant son demi-frère Gilles Bailly et Xavier Miserez, de Glovelier. Chez les dames, victoire sans appel de Morgane Crausaz. La Vadaise a dominé les Fribourgeoises Viviane Jeannerat et Crystel Maillard. A noter que cette épreuve a aussi été concernée par des problèmes de chronométrage. Aucun résultat officiel n'a pour l'heure été publié.

Chrystelle Baumann s'est imposée à Epauvillers (photo : Georges Henz). Chrystelle Baumann s'est imposée à Epauvillers (photo : Georges Henz).

Chrystelle Baumann : « Ca glissait bien dans les racines »

Andy Kläy : « Tout le monde a su gérer »

Courir pour les autres

Il y a une athlète en particulier qui attendait avec impatience ces Tchérattes. Jessica Comment s’est fixé comme objectif de parcourir le grand parcours de course à pied en l’honneur de son papa et de son oncle. Les deux hommes avaient lancé les Tchérattes il y a 40 ans. Si Jessica Comment a avant tout voulu relever un défi personnel, elle en a profité pour partager son expérience. Elle a couru pour l’Association jurassienne d’aide aux familles d’enfants atteints de cancer, l’AJAFEC, dont elle est membre. /mle

Jessica Comment : la belle histoire de ce 40e des Tchérattes. Jessica Comment : la belle histoire de ce 40e des Tchérattes.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus