Le hockey amateur à l’arrêt !

Face au durcissement des restrictions sanitaires, la Regio League de hockey sur glace a décidé ...
Le hockey amateur à l’arrêt !

Face au durcissement des restrictions sanitaires, la Regio League de hockey sur glace a décidé de suspendre les championnats amateurs de la 1re ligue au U16 jusqu’au 27 janvier

Une mauvaise impression de déjà vu : le hockey amateur est à l'arrêt. (Photo : Jonathan Vallat) Une mauvaise impression de déjà vu : le hockey amateur est à l'arrêt. (Photo : Jonathan Vallat)

C’est un scénario cruel pour tous les passionnés que l’on espérait plus revoir : le hockey sur glace amateur est à nouveau à l’arrêt. La Regio League a décidé dimanche soir de suspendre tous les championnats de la 1re ligue au U16 jusqu’au 27 janvier. Une suspension qui ne concerne pas la MySports League ainsi que les Ligues A, B et C féminines. Le durcissement drastique des contraintes sanitaires et l’avènement de la règle « 2G+ » (guéri ou vacciné + testé) imposée vendredi dernier par le Conseil fédéral a poussé les instances dirigeantes à prendre cette décision tout aussi drastique.

Les nouvelles restrictions étaient inapplicables dans la pratique selon Philippe Raboud

La « 2G+ » aurait en effet obligé chaque joueur, y compris vacciné, à se faire tester pour chaque entraînement et match. « Ces restrictions étaient trop importantes et nous avons aussi voulu une décision nationale pour cette coupure pour éviter les disparités entre régions. On devrait être fixé le 24 janvier sur les nouvelles dispositions du Conseil fédéral. On table sur une reprise des championnats le 27 janvier pour finir les tours et parvenir à des phases de promotions. Si le Conseil fédéral maintient une position très dure, alors nous stopperons tous les championnats dès le 10 février », explique Philippe Raboud, président régional pour la Romandie de la Regio League à Swiss Ice Hockey.¨


La coupe pourrait être maintenue

La fédération étudie des solutions pour que la Coupe de Suisse aille à son terme. Cela concerne notamment le HC Franches-Montagnes et le HC St-Imier, censés disputer les demi-finales respectivement face à Arosa et Dübendorf le 29 décembre. « Il y a plusieurs possibilités. Soit les clubs de St-Imier et Franches-Montagnes se font tester 2G+ pour ce match et peuvent jouer dans leur patinoire. Soit ces matches pourraient se jouer à Delémont, au Locle voire Vallorbe qui sont des patinoires semi-ouvertes et donc compatibles « 2G » », confie encore Philippe Raboud. /jpi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus