Rassemblement pro-palestinien et anti-Israël à New York

'New York au côté de Gaza' et 'Israël va en enfer': quelques centaines de manifestants pro-palestiniens ...
Rassemblement pro-palestinien et anti-Israël à New York

Rassemblement pro-palestinien et anti-Israël à New York

Photo: KEYSTONE/AP/Craig Ruttle

'New York au côté de Gaza' et 'Israël va en enfer': quelques centaines de manifestants pro-palestiniens et très hostiles à Israël se sont rassemblés lundi au coeur de Manhattan. Ils exigent que les Etats-Unis cessent d'aider leur allié au Proche-Orient.

Pour la seconde journée consécutive depuis que le Hamas a attaqué samedi Israël, New York - qui compte quelque deux millions de juifs et des centaines de milliers de musulmans - est le théâtre de manifestations sous tension d'Américains et de résidents pro-palestiniens face à d'autres qui défendent Israël.

Des personnes de tous âges, rassemblées en face du consulat général israélien, ont brandi des drapeaux palestiniens et des pancartes aux slogans contre l'Etat hébreu. Parquées derrière des barrières de sécurité et bien encadrées par des policiers, elles faisaient face de l'autre côté de la rue à un groupe pro-israélien qui les a copieusement injuriées.

De jeunes militants coiffés d'un kéfié se sont succédé au mégaphone pour exiger 'la libération de la Palestine' et 'la fin de la colonisation et de l'occupation de territoires arabes' par un régime 'sioniste raciste'. 'Pas de justice sans paix' ou 'pas de justice sur une terre volée', ont-ils scandé tandis que leurs pancartes comparaient la bande de 'Gaza (au) nouveau ghetto de Varsovie'.

'Miracle'

Leena Abukuwaik, une Palestino-Américaine de 45 ans, a confié à l'AFP avoir 'un frère, deux soeurs et nombre de cousins' à Gaza, dont elle dit être sans nouvelles: 'Je ne sais pas s'ils ont été bombardés, s'ils sont vivants, blessés, sains et saufs', a-t-elle soufflé en retenant ses larmes.

Egalement dans la manifestation statique, Ray Gordon, un retraité blanc américain de 81 ans, qui vit entre le Maryland et la Floride, 'furieux que ses impôts en dollars arment, financent et aident diplomatiquement Israël'. 'Que toute l'aide des Etats-Unis à Israël cesse!', a proclamé l'octogénaire à l'AFP.

Interrogé sur l'attaque du Hamas samedi contre Israël et la mort de centaines de civils, M. Gordon a répondu: 'C'est un miracle que cela ne soit pas arrivé avant. Ils (les Israéliens) attaquent et oppriment les Palestiniens depuis 50 ans. Tout finit toujours par se payer'.

Maryam Alaniz, une doctorante de 27 ans, ne pense pas de son côté que les 'victimes civiles soient justifiées' même elle se dit 'non pacifiste'. Mais 'je dénonce aussi les méthodes et les tactiques du Hamas. Je pense que la lutte des Palestiniens doit être organisée depuis la base, par le peuple palestinien, de manière démocratique'.

/ATS
 

Actualités suivantes