Les exportations horlogères en chute libre

Les exportations horlogères helvétiques ont enregistré leur plus forte baisse de l'année ...
Les exportations horlogères en chute libre

 Le secteur horloger fait la grimace.

Les exportations horlogères helvétiques ont enregistré leur plus forte baisse de l'année en octobre. La valeur des livraisons à l'étranger de la branche a chuté de 16,4% sur un an, à 1,7 milliard de francs.

"Sur dix mois, le repli se chiffre à 11%", indique mardi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) dans un communiqué. Il s'agit du seizième mois consécutif de recul. En septembre, la baisse s'était chiffrée à 5,7% par rapport à la même période de l'année de 2015.

Les montres en métaux précieux ont continué de peser fortement en octobre, avec une diminution de leur valeur de 27,7% à 517,5 millions de francs. Celles en acier ont connu un repli de 10,5% à 661,6 millions.

La catégorie "autres métaux" s'est également affichée en fort recul (-19,3% à 94,1 millions de francs). Quant à celle des "autres matières", elle a enregistré une baisse de 15,9% à 39,9 millions. Les montres bimétalliques ont, par contre, vu la valeur de leurs exportations augmenter de 2,1% à 270,9 millions de francs.

Baisse des prix

Par segment de prix, toutes les montres ont été victimes du recul du mois d'octobre. Les garde-temps de moins de 200 francs ont accusé la chute la plus marquée (-21,7%), tandis que ceux entre 200 et 500 francs ainsi qu'entre 500 et 3000 francs ont connu des replis de l'ordre de 14%.

Quant aux objets de plus de 3000 francs, ils ont vu leur valeur reculer de 16,2%. Selon la FH, la situation illustre la diminution du prix moyen qui s'opère depuis six mois.

Le nombre de montres-bracelets exportées s'est fixé à 2,1 millions, en baisse de 19,8%. En valeur, le montant atteint 1,58 milliard de francs, en recul de 15,9%. Les autres produits horlogers vendus à l'étranger ont atteint 92,8 millions de francs, en chute de 23,4%.

Chute à la Bourse

Par pays, Hong Kong a enregistré un repli deux fois moins marqué qu'en septembre, même s'il reste encore très négatif (-21,5%, à 206 millions de francs), poursuit la FH. Les Etats-Unis ont connu une baisse de 16,5% à 197,4 millions de francs.

Le Japon et l'Italie se sont également affichés en recul avec une diminution de 14% (108,7 millions de francs) pour le premier et de 11,5% (105,8 millions) pour le second.

La Chine et le Royaume-Unis ont, par contre, affiché des pourcentages positifs de respectivement 2,8% à 125,7 millions de francs et de 9% à 120,8 millions de francs. Ce dernier marché a continué de profiter de la chute de la livre sterling, suite à la votation sur le Brexit, explique la FH.

Suite à la publication de ces résultats, Swatch et Richemont ont fortement reculé à la Bourse suisse. Le premier perdait 3,64% et le second 2,51% vers 09h30 dans un Swiss Market Index (SMI) en légère hausse. /ats

La tendance s'observe également sur le plan neuchâtelois:

Octobre 2015 : 300 millions de francs. Octobre 2016 : 230 millions de francs. En une année la valeur des exportations horlogères a dégringolé de 70 millions en une année, soit moins 25%. Un repli inquiétant lorsqu'on sait que le mois d’octobre compte parmi les mois les plus favorables, avec la perspective des fêtes de fin d’année. C’est dire que le secteur va devoir cravacher durant novembre et décembre pour atteindre des niveaux comparables à 2014 ou 2015 au 4e trimestre. Difficile d’y croire car le déclin au niveau des exportations horlogères ne date pas d’hier dans le canton. Il est désormais constant depuis bientôt quatre ans. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus