Anthony Picard dément tout conflit d'intérêt

Le président de l'HJB et de l'imprimerie Juillerat et Chervet est visé par plusieurs interventions ...
Anthony Picard dément tout conflit d'intérêt

Le président de l'HJB et de l'imprimerie Juillerat et Chervet est visé par plusieurs interventions parlementaires cette semaine. On le soupçonne de conflits d'intérêts et de copinage avec Pierre-Alain Schnegg. Anthony Picard dément en bloc

Anthony Picard préside l'Hôpital du Jura bernois et l'Imprimerie Juillerat et Chervet SA. Un double mandat visé par plusieurs interventions parlementaires.

Irma Hirschi ne lâche pas la pression sur le président de l’Hôpital du Jura bernois, Anthony Picard. La députée PSA au Grand Conseil bernois interroge à nouveau le Conseil-exécutif au sujet des liens entre l’HJB et l’imprimerie, que préside aussi Anthony Picard. Dans une interpellation déposée ce jeudi, Irma Hirschi demande cette fois-ci au gouvernement d'infirmer  une « rumeur » selon laquelle l'imprimeur aurait offert à Pierre-Alain Schnegg une annonce électorale parue dans la presse régionale en mars de l'année dernière. Un geste suivi quelques mois plus tard par la nomination d'Anthony Picard aux responsabilités de l'établissement hospitalier, sur proposition du tout nouveau Directeur de la Santé publique, Pierre-Alain Schnegg.

 

Une rumeur et des questions

Cette nouvelle charge contre Anthony Picard laisse à penser que l'homme a pu gratifier Pierre-Alain Schnegg d'un geste intéressé. Ce soupçon de copinage basé sur une rumeur s'ajoute à d'autres interrogations au sujet de possibles conflits d'intérêts liées au double mandat d'Anthony Picard. Dans deux questions déposées mardi au Grand Conseil et adressées au gouvernement, la députée PSA Irma Hirschi se demande notamment si Anthony Picard, en tant que président de HJB, a confié l’impression d’un courrier de l'hôpital à son entreprise Juillerat et Chervet SA et surtout qui a financé l'opération.

 

Anthony Picard dément tout copinage et conflit d'intérêt

Joint ce jeudi par téléphone, Anthony Picard balaie les accusations qui pèsent contre lui. Celui qui a tenu à nous parler en tant que président de l’Imprimerie Juillerat et Chervet SA et non en tant qu'administrateur de l'HJB nous assure que son entreprise n’est concernée en rien par la campagne électorale de Pierre-Alain Schnegg. De plus, il nie tout copinage avec l'actuel directeur bernois de la Santé publique, qu’il n'a rencontré qu'en juillet dernier après son élection. En outre, Anthony Picard nous confie qu’il a dû se faire prier pour prendre les rênes du Conseil d’administration de l’Hôpital du Jura bernois, dans le contexte explosif du vote communaliste.

 

Au nom de la confidentialité

Anthony Picard reconnaît toutefois que son imprimerie a bel et bien préparé la mise en page du message publié dans la presse régionale et envoyé le mois dernier à une partie des habitants prévôtois. Un choix dicté par le souci de confidentialité, afin de ne pas ébruiter la démarche, nous assure Anthony Picard. Le président de l’imprimerie insiste : cette opération ne sera pas financée par la direction de l’Hôpital mais par des membres du conseil d’administration de l’HJB, à titre privé. À noter que l'opération devisée à 17'500 francs englobe les annonces dans les journaux et le publipostage basé sur une liste d’habitants fournie par une entreprise suisse spécialisée dans le domaine. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus