La Saint-Martin sans manger de cochon

Vivre la Saint-Martin, quand on ne consomme pas de produits issus de l’exploitation animale ...
La Saint-Martin sans manger de cochon

Vivre la Saint-Martin quand on ne consomme pas de produits issus de l’exploitation animale: deux véganes ajoulotes témoignent de leur expérience

Laïla est végane depuis un an. Elle ne consomme plus aucun produit issu de l'exploitation animale. Laïla est végane depuis un an. Elle ne consomme plus aucun produit issu de l'exploitation animale.

La Saint Martin démarre aujourd’hui. Et qui dit Saint Martin dit repas gargantuesques, à base de viande de cochon, comme le veut la tradition. Les rues de Porrentruy se préparent à accueillir la foule, et la plupart des tables jurassiennes proposeront des spécialités comme le boudin, la saucisse ou les grillades.
Si de nombreux Jurassiens s’en lèchent déjà les babines, les militants pour la cause animale vivent la Saint-Martin comme un crève-cœur : c’est le cas des véganes. Lucie, 20 ans, participe à cette manifestation depuis qu’elle est toute petite. Cela fait deux ans qu’elle ne mange plus de viande, un an qu’elle est végane. « Je n’ai jamais pris de plats proposés à la Saint Martin, j’y vais plutôt pour boire des verres avec mes amis. » Pour la jeune femme, il s’agit d’une tradition : même si elle est contre l’exploitation animale, elle ne s’imagine pas demander aux organisateurs de la Saint-Martin de prévoir quelque chose pour les véganes : « Je ne pense pas que je serais comprise. C’est la fête du cochon, ça a toujours été ainsi. »

 

« Ca me rend triste qu’on doive tuer des cochons »

Les véganes helvétiques seraient près de 3 %, selon le site Swissveg. Laïla, 19 ans, a elle aussi choisi ce mode de vie. Elle fait partie de l’association Pour l’Egalité Animale. Ces derniers jours, quand elle se rend au lycée, elle fait face à des cochons en papier mâché et des affiches qui lui rappellent que ce week-end, on fête la Saint Martin et on mange du porc… « J’aime l’esprit convivial de cette fête, mais ça me rend triste qu’on doive tuer ces cochons. » Laïla respecte les choix de chacun, mais elle aimerait éveiller les consciences. Elle prévoit de déposer des fleurs et des bougies devant les boucheries ce week-end. Elle veut signifier qu’à ses yeux, les vies de ces cochons étaient importantes. Laïla le sait, l’action va en choquer plus d’un, même si elle reste pacifique.

 

« Les actions agressives ne servent à rien »

Laïla préconise les actions douces. Elle déplore les actes de vandalisme qui ont eu lieu à Porrentruy : selon elle, barbouiller les pancartes de la Saint-Martin avec de la peinture rouge, censée représenter du sang, ça ne sert à rien. « C’est trop agressif, et cela énerve les gens, ça ne les fait pas réfléchir. Ils se sentiront culpabilisés, et on n’arrivera pas au résultat que l’on souhaite.»

 

Boudin végane

Ce week-end, Lucie et Laïla fêteront la Saint-Martin à leur manière. Laïla prévoit d’ailleurs de manger du boudin… végane évidemment : le sang de porc sera remplacé par des lentilles.

Plus d’informations : mois-vegane.ch \cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus