La St-Martin : une affaire de famille

Des recettes de grand-mère qui restent secrètes et une ambiance familiale : le Motel Noirval ...
La St-Martin : une affaire de famille

Le Motel Noirval fête la St-Martin. Durant tout le mois de novembre, il propose son menu « fait maison » aux amoureux du cochon.

Les tables ne sont pas restées vides bien longtemps samedi soir. Les tables ne sont pas restées vides bien longtemps samedi soir.

Des recettes de grand-mère qui restent secrètes et une ambiance familiale : le Motel Noirval célèbre la St-Martin avec enthousiasme. Depuis des dizaines d’années, l’établissement basé à Lucelle sert les plats traditionnels ajoulots lors du week-end festif. Rien n'y échappe: gelée, boudin ou encore choucroute remplissent les assiettes. Les clients dégustent dans la bonne humeur. Suzanne Fankhauser a longtemps été la patronne du motel. Pour elle, le mois de novembre est le meilleur de l’année. « L’esprit de la St-Martin ne se retrouve nulle part ailleurs » affirme-t-elle. Elle précise que les inconnus se rencontrent et apprennent à se connaître rapidement. De quoi nouer des liens solides.

Santé et bon appétit

La St-Martin, c’est trinquer mais surtout manger. Les pensionnaires du lieu tiennent à perpétuer la tradition de la St-Martin. Les plats sont tous préparés par les membres de la famille, en amont. Ils passent des journées à faire eux-mêmes le boudin, de 7 heures du matin à 10 heures du soir. Ils ont en tout produit plus de 1000 boudins durant le mois de novembre. De quoi satisfaire les clients qui viennent par dizaines. 70 couverts sont prévus dans la salle. Dans la cuisine, le personnel s’affaire. Il cuit les röstis, dresse les plats puis le serveur les amène. Tout un écosystème qui fonctionne dans la joie et la bonne humeur. /rga

Reportage

Dans cette cuisine, tout est une question d'organisation et d'anticipation. Dans cette cuisine, tout est une question d'organisation et d'anticipation.


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus