La Société jurassienne d’Emulation s’expose pour la première fois

Ses 171 ans d’histoire seront racontés et illustrés à travers quatre expositions dans les musées ...
La Société jurassienne d’Emulation s’expose pour la première fois

Ses 171 ans d’histoire seront racontés et illustrés à travers quatre expositions dans les musées de Porrentruy, Delémont, Moutier et St-Imier

Les 13 pères fondateurs de la Société jurassienne d'Emulation trouvent place sur un phare au Musée de l'Hôtel-Dieu à Porrentruy. Les 13 pères fondateurs de la Société jurassienne d'Emulation trouvent place sur un phare au Musée de l'Hôtel-Dieu à Porrentruy.

Elle existe depuis 171 ans mais c’est la première fois qu’elle se met réellement sur le devant de la scène. La Société jurassienne d’Emulation s’expose dès ce week-end et durant l’été sur quatre sites du Jura historique. L’occasion de mesurer l’influence de la SJE sur l’histoire régionale et d’appréhender sa mission de transmission du savoir et du patrimoine local. Fondée par 13 « pères fondateurs » en 1847, elle compte aujourd’hui près de 1800 membres et a édité plus de 700 publications. Cela fait également de la SJE la plus ancienne maison d’édition de Suisse romande. « C’était un vrai défi scénographique d’intéresser le visiteur sur une société d’émulation et de ne pas montrer que des textes ! Mais on a réussi à le faire grâce aux trésors que la SJE a contribué à mettre en valeur. Cela montre que l’émulation était à la pointe de ce qui se faisait et a toujours été un vecteur de culture dans le Jura », résume Armelle Cuenat, secrétaire générale de la SJE et à l’origine du projet.

Armelle Cuenat, secrétaire générale de la SJE

Son histoire sera présentée au Musée de l’Hôtel-Dieu à Porrentruy, ville berceau de la Société jurassienne d’Emulation. Les premières photographies du Jura seront, elles, visibles au Musée jurassien d’art et d’histoire à Delémont. Se voulant apolitique et au-delà des frontières, c’est tout naturellement que cette quadruple exposition s’étend au Jura bernois. Notamment à St-Imier où sera retracé la conception du Dictionnaire du Jura, sorte de « Wikipédia jurassien » accessible depuis 2005. Le Musée jurassien des arts de Moutier mettra en lien des œuvres avec des textes de la SJE dont ils font l’objet.

Chiara Meynet, stagiaire au Musée de l'Hôtel-Dieu qui a contribué à la création de l'exposition sur l'histoire de la SJE

Le programme

  • Musée jurassien d’art et d’histoire à Delémont. « Dans l’œil d’Edouard », exposition de calotypes de 1860, les premiers négatifs sur papier, de localités et sites du Jura. Vernissage le 1er juin à 18h30 – jusqu’au 30 septembre 2018

 

  • Musée de l’Hôtel-Dieu à Porrentruy. « Naissance, histoire et vie de la Société jurassienne d’Emulation », retour sur les 171 ans d’existence de la SJE, de son influence ainsi que de ses cercles d’études et sections. Vernissage le 2 juin à 11h – jusqu’au 9 septembre 2018

     

  • Musée de St-Imier, « Le Dictionnaire du Jura en ligne ». Découverte de la conception et enjeux actuels du « DIJU », ce « Wikipédia » jurassien accessible depuis 2005. Vernissage le 8 juin à 18h – jusqu’au 23 septembre 2018

     

  • Musée jurassien des Arts à Moutier. « Les éditions et les arts » confrontera des œuvres d’arts aux textes publiés par la SJE sur ces mêmes œuvres. Vernissage le 9 juin à 17h – jusqu’au 11 novembre 2018.


Informations complémentaires sur www.sje.ch

Bientôt L'Armorial jurassien ?

La Société jurassienne d’Emulation compte, par ailleurs, mener à bien deux projets d’envergure dans les prochaines semaines. Elle souhaite publier « L’Armorial jurassien », seul document de ce type qui n’a pas encore été édité en Suisse romande. La parution devrait intervenir en 2020 ou 2021. La SJE a également lancé les réflexions pour écrire une nouvelle « Histoire du Jura ». Un calendrier doit être établi mais le travail va prendre plusieurs années sous la présidence de Martin Choffat, réélu samedi à la tête de l’institution pour un mandat de quatre ans. /jpi+fco



 

Actualités suivantes