Le CSP s'inquiète du départ de Moutier

Le changement d’appartenance cantonale de Moutier pourrait avoir des conséquences inquiétantes ...
Le CSP s'inquiète du départ de Moutier

Le CSP Berne-Jura pourrait perdre des plumes dans le processus de transfert de Moutier vers le Jura. Des mandats pour 1 million de francs sont en jeu dans la cité prévôtoise

Le site de Regenove à Tramelan serait davantage impacté par un départ de Moutier que le siège prévôtois Le site de Regenove à Tramelan serait davantage impacté par un départ de Moutier que le siège prévôtois

Le changement d’appartenance cantonale de Moutier pourrait avoir des conséquences inquiétantes pour le Centre social protestant Berne-Jura. L’association qui a tenu récemment son assemblée générale, s’est dite soucieuse des répercussions que pourrait engendrer le départ dans le Jura de la ville qui abrite son siège.  Le CSP Berne-Jura reçoit actuellement plus de 7 millions de la part du canton de Berne dont environ 1 million pour des mandats spécifiques à Moutier. Reste que ce n’est pas le siège prévôtois mais bien le site de Regenove à Tramelan qui serait le plus durement impacté par un changement d’appartenance cantonale de Moutier, le site tramelot accueillant à l’heure actuelle beaucoup de Prévôtois dans ses programmes de réinsertion professionnelle.

 

« Rester à Moutier pour Moutier »

Ce sont les autorités de Moutier et du canton du Jura qui devront statuer sur l’avenir de leurs relations avec l’association des paroisses réformées de la région. Quoi qu’il en soit, ses responsables n’ont aucune envie de plier bagage. Le directeur du CSP Berne-Jura, Pierre Ammann, nous a indiqué vouloir continuer à servir la population de Moutier tout en renforçant le soutien pour les personnes au chômage sur le site prévôtois afin d’offrir un service qui soit complémentaire à ce qui se fait à Bassecourt et à Tramelan, de part et d’autre de la frontière cantonale. /nme


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus