« Bonjour m’sieur l’maire » - Pierre-André Comte

Vellerat va fusionner le 1er janvier 2019 avec Courrendlin et Rebeuvelier. L’occasion de retracer ...
« Bonjour m’sieur l’maire » - Pierre-André Comte

Vellerat va fusionner le 1er janvier 2019 avec Courrendlin et Rebeuvelier. L’occasion de retracer l’histoire particulière de ce village de 70 habitants avec son maire Pierre-André Comte

Pierre-André Comte, maire de Vellerat a été pris en photo devant le cèdre planté en 1982 au milieu du village. Pierre-André Comte, maire de Vellerat a été pris en photo devant le cèdre planté en 1982 au milieu du village.

Bienvenue dans le village d’irréductibles Jurassiens. Vellerat a lutté 30 ans pour rejoindre le canton du Jura en 1996. La commune fusionnera en début d’année avec Courrendlin et Rebeuvelier. Pour cette dernière émission avant 2019, Pierre-André Comte, maire encore quelques jours, était en direct dans la Matinale.


Présentation et photo

Pierre-André Comte est arrivé à Vellerat comme enseignant en 1975. Il devient maire en 1982, à 27 ans. Il a combattu pour elle durant près de 30 ans pour la voir rejoindre le canton du Jura. Et notamment par certaines actions épiques qu’il nous raconte :

Dans les cartons

L’histoire de la petite commune de Vellerat a marqué le canton du Jura et s’est racontée dans le monde entier. Le 16 mars 1975, la commune ne peut pas voter pour son appartenance cantonale pour une question de quelques mètres : la frontière du village ne touche pas le district de Delémont. Les communes limitrophes du nouveau canton pouvaient alors décider de leur avenir territorial, comme l’ont fait Châtillon et Courrendlin, par exemple. Après cette date, a suivi une fronde de la Commune Libre de Vellerat, un titre déclaré en 1982. Une histoire dont le maire, Pierre-André Comte a fait partie :

Réaction à l’actualité

Si plusieurs sujets, notamment écologiques ont retenu l’attention du maire de Vellerat, Pierre-André Comte, il a voulu réagir à la mise en veille d’Unité d’accueil de Moutier créée après le vote du 18 juin 2017 pour assurer le transfert de la cité prévôtoise dans le Jura. /lbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus