Le rendez-vous de la haute horlogerie

La 29e édition du Salon international de la haute horlogerie s’est ouverte lundi à Genève.
Le rendez-vous de la haute horlogerie

La 29e édition du Salon international de la haute horlogerie s’est ouverte lundi à Genève

Le Salon international de la haute horlogerie (SIHH) attend 20'000 visiteurs en quatre jours. Le Salon international de la haute horlogerie (SIHH) attend 20'000 visiteurs en quatre jours.

Le Salon international de la haute horlogerie (SIHH), qui se veut innovant, interactif et connecté, a démarré lundi à Genève. Près de 20'000 visiteurs sont attendus jusqu’à jeudi. Cette 29e édition est plus condensée et plus rythmée : elle dure une journée de moins qu’habituellement, mais les horaires sont élargis.

Au total, 35 exposants sont réunis à Palexpo pour présenter leurs dernières créations : 18 maisons historiques issues pour l’essentiel des groupes Richemont et Kering, et 17 créateurs indépendants regroupés au sein du « Carré des horlogers ». Audemars Piguet et Richard Mille ont annoncé leur départ et vivent leur dernier SIHH. La présidente de la Fondation de la haute horlogerie, Fabienne Lupo, dit avoir sur son bureau plusieurs dossiers de candidature d’autres marques qui souhaitent prendre part à l’événement.

Les organisateurs parlent d’une véritable plateforme de communication et de networking. Des tables rondes et des présentations réalisées à l’auditorium sont retransmises en direct sur les réseaux sociaux. Des conférences spécifiques sont prévues pour le grand public jeudi, dans l’horaire qui lui est ouvert soit entre 15h et 22 heures.

La principale nouveauté cette année est le SIHH Lab, un espace qui rassemble les initiatives digitales et technologiques des maisons exposantes. Une vingtaine de projets sont ainsi présentés autour des matériaux, de la conception de mouvements, des expériences clients…

L’année prochaine, le salon aura lieu à une autre période, du 26 au 29 avril, juste avant Baselworld. Les responsables des deux événements horlogers se sont entendus pour harmoniser leurs dates afin de faciliter la vie des nombreux visiteurs étrangers, qui n’auront plus qu’un seul voyage en Suisse à faire. /msa


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus