Axe ouest de l’A5 : discuter pour sortir de l’impasse

La première table-ronde organisée par le canton de Berne s’est tenue vendredi soir à Nidau ...
Axe ouest de l’A5 : discuter pour sortir de l’impasse

La première table-ronde organisée par le canton de Berne s’est tenue vendredi soir à Nidau. Plusieurs autres rencontres vont encore avoir lieu ces prochains 18 mois

Les discussions devraient s'étaler sur 18 mois. (Photo: archives) Les discussions devraient s'étaler sur 18 mois. (Photo: archives)

Trouver une solution au contournement autoroutier de Bienne. C’est l’objectif de la table-ronde qui s’est tenue vendredi soir à Nidau. Mise sur pied par le canton de Berne, elle a réuni 25 organisations allant des mouvements de lutte à des responsables politiques en passant par des associations. Modérées par l’ancien secrétaire du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) Hans Werder, les discussions ont permis aux différents camps de présenter leurs arguments.


Quelle suite ?

Aucune solution concrète n’a encore émergé des débats, mais des pistes ont été évoquées. Parmi elles, le détournement de l’axe ouest de l’A5 par le Seeland. Mais cette solution requiert l’aval des élus fédéraux, comme le rappelle Hans Werder, puisque les autoroutes sont du domaine de la Confédération.

Quant à la suite à donner à cette table-ronde, les participants vont se retrouver à de nombreuses reprises durant ces 18 prochains mois pour trouver un terrain d'entente. Entre-temps, le directeur bernois des travaux publics Christoph Neuhaus va demander aux autorités fédérales de suspendre la mise en œuvre du projet actuel.

Hans Werder nous parle de cette première table-ronde

Enfin, en ce qui concerne la tenue d’un vote populaire consultatif sur la branche ouest, une motion urgente le réclamant avait été déposée au Conseil de ville en novembre dernier.

Dans sa réponse, le Conseil municipal ne se dit pas contre la proposition, mais il préfère attendre la fin des discussions avant d’organiser un tel scrutin. Il demande également de transformer la demande en postulat. La proposition sera débattue lors de la prochaine session du législatif le 21 février. /amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus