Jérémy Desbraux fait une entrée remarquée au Gault&Millau

Alors qu’il n’a repris les rênes de la Maison Wenger qu’au début de l’année, le chef figure ...
Jérémy Desbraux fait une entrée remarquée au Gault&Millau

Alors qu’il n’a repris les rênes de la Maison Wenger qu’au début de l’année, le chef figure déjà dans l’édition 2020 du guide gastronomique avec la note de 17 sur 20

Jérémy Desbraux figure dans le Gault&Millau 2020 avec 17 points (photo : Gault&Millau) Jérémy Desbraux figure dans le Gault&Millau 2020 avec 17 points (photo : Gault&Millau)

Il est le premier à faire son entrée au Gault&Millau avec une telle note : Jérémy Desbraux a obtenu 17 points sur 20 dans l’édition 2020 du guide gastronomique suisse qui a été dévoilée lundi. Le chef de la Maison Wenger au Noirmont a également reçu la distinction de découverte romande de l’année. Une belle récompense pour le cuisinier qui a succédé à Georges Wenger au début de l’année.

Pour Jérémy Desbraux, un tel résultat peut s’expliquer par les risques que lui et son épouse ont pris dès leur arrivée dans l’établissement en janvier : 

Les responsables du Gault&Millau ont souligné que c’était la première fois qu’une découverte de l’année faisait son apparition dans le guide avec 17 points. Selon le rédacteur en chef, Knut Schwander, Jérémy Desbraux a su se démarquer de son prédécesseur tout en conservant certains fondamentaux, notamment le côté terroir de sa cuisine. Le successeur de Georges Wenger peut également se targuer d’une solide expérience aux côtés de Frank Giovannini à Crissier. Cette bonne note n’est donc pas un hasard pour Knut Schwander : 

Dans la région, le restaurant de l’Indus à Moutier fait aussi son apparition dans l’édition 2020 du Gault&Millau avec 13 points. /alr 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus