Le boudin fait-maison chez Irène

Une Saint-Martin sans boudin, ça ne rime à rien. Pour le manger à la maison, certains choisissent ...
Le boudin fait-maison chez Irène

Une Saint-Martin sans boudin, ça ne rime à rien. Pour le manger à la maison, certains choisissent la facilité en l’achetant, d’autres respectent les traditions et le confectionnent avec amour

Irène Quiquerez, sa sœur et sa fille ont préparé du boudin pour le manger en famille. Irène Quiquerez, sa sœur et sa fille ont préparé du boudin pour le manger en famille.

A l’heure du fait-maison, rares sont ceux qui s'essaient au boudin. En cette période de Saint-Martin, on respecte les traditions et on se rend dans la cuisine d’Irène Quiquerez à Grandfontaine. Avec l’aide de sa fille Christelle et de sa sœur Isabelle, elles vont couler une quarantaine de boudins pour le repas de famille du lendemain. La recette, transmise par sa maman, est respectée à la règle. Une chose diffère toutefois, le sang ne provient pas de leur cochon. /ncp

Reportage dans la cuisine d'Irène :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus