Les villes du futur sous l’œil d’étudiants suisses et russes

Réfléchir aux villes de demain, c’est l’objectif d’un projet mis sur pied par la Haute école ...
Les villes du futur sous l’œil d’étudiants suisses et russes

Réfléchir aux villes de demain, c’est l’objectif d’un projet mis sur pied par la Haute école de gestion Arc. En collaboration avec sa consœur bâloise et deux universités russes, seize étudiants se sont penchés sur les défis de la digitalisation

Les élèves des différentes écoles ont mis en commun leurs compétences pour rendre efficientes les villes de demain, dans le cadre du projet SmartCityZens. (Photo : HEG Arc) Les élèves des différentes écoles ont mis en commun leurs compétences pour rendre efficientes les villes de demain, dans le cadre du projet SmartCityZens. (Photo : HEG Arc)

La digitalisation et son intégration sont un des enjeux des villes de demain. Pour y réfléchir et apporter des solutions, la Haute école de gestion Arc, la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse et les universités russes de Samara et d’Omsk ont organisé une semaine bloc pour une sélection d’étudiants. Ce projet nommé SmartCityZens a l’objectif de générer de nouvelles idées, principalement dans la gestion de l’énergie et de la mobilité.

Les villes de Neuchâtel, Bâle et Samara, tout comme les CFF, sont partenaires de ce projet et pourraient à terme développer certaines solutions.

Guillaume Chappuis, coordinateur de l’enseignement à la HEG Arc

Parmi les étudiants ayant participé à cette semaine bloc, Iolanda Oliveira. L’étudiante en économie d’entreprise de la HEG Arc a travaillé avec trois autres étudiants sur l’intégration du consommateur d’énergie dans la ville du futur.

Iolanda Oliveira, étudiante en économie d’entreprise à la HEG Arc

Les seize élèves du projet auront encore l’occasion de développer leurs solutions pendant une nouvelle semaine bloc, cet été en Russie. Des prototypes pourraient ensuite voir le jour. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus