L’UDC Jura dans la tempête après une assemblée rocambolesque

Les députés Brigitte Favre et Didier Spies sont officiellement candidats au Gouvernement jurassien ...
L’UDC Jura dans la tempête après une assemblée rocambolesque

Les députés Brigitte Favre et Didier Spies sont officiellement candidats au Gouvernement jurassien. En désaccord avec la stratégie du parti agrarien, Romain Schaer s’est retiré ! La situation reste donc floue

La Franc-Montagnarde Brigitte Favre et le Vadais Didier Spies sont candidats UDC au Gouvernement jurassien. Un Ajoulot va-t-il venir s'ajouter à la liste après le retrait de Romain Schaer? Réponse le 7 août. La Franc-Montagnarde Brigitte Favre et le Vadais Didier Spies sont candidats UDC au Gouvernement jurassien. Un Ajoulot va-t-il venir s'ajouter à la liste après le retrait de Romain Schaer? Réponse le 7 août.

L’UDC Jura voulait du vent dans ses voiles, elle se retrouve prise dans la tempête ! Le parti agrarien a tenu une assemblée qui a réuni près de 70 membres vendredi soir à La Caquerelle, pour définir la stratégie à adopter pour les prochaines élections cantonales et nommer ses candidats au Gouvernement jurassien. Mais rien ne s’est passé comme prévu.

Deux orientations étaient sur la table : un ticket à trois noms – soutenu par le comité directeur et le comité de campagne – ou un ticket avec un seul candidat, soutenu par la section d’Ajoie pour porter Romain Schaer, fort de son expérience et de son résultat obtenu lors de la dernière élection partielle. La première variante visait à présenter un candidat dans chaque district pour offrir un choix aux électeurs et tirer en avant les listes UDC pour l’élection au Parlement. La deuxième variante voulait une candidature unique avec l’objectif clair de décrocher un siège au Gouvernement. « Partir à trois, c’est disperser les voix. On ne jouerait pas pour gagner, alors que l’on a une réelle chance d’accéder à l’exécutif », a argumenté le député ajoulot Yves Gigon. Mais au final, l’assemblée s’est prononcée en faveur de la première option, soit trois candidats.


« Je ne veux pas perdre mon temps »

C’est alors qu’un coup de théâtre s’est produit : en désaccord avec cette stratégie, Romain Schaer a annoncé qu’il retirait sa candidature ! Personne ne l’a vu venir. « Je ne veux pas perdre mon temps à booster les listes UDC du Parlement. Faire uniquement acte de présence ne m’intéresse pas », a déclaré le député-maire de La Baroche, focalisé sur l’accès au Gouvernement. La section d’Ajoie a alors demandé une suspension de séance, mais aucun nouveau nom n’est sorti du chapeau. Les agrariens ont finalement nommé par acclamation les deux candidats à la candidature restant : la Franc-Montagnarde Brigitte Favre et le Vadais Didier Spies. Ces députés composent ainsi une liste à deux noms pour l’élection au Gouvernement… mais une liste peut-être provisoire. Les membres ont en effet décidé de permettre à la section d’Ajoie de prolonger sa réflexion pour trouver un éventuel « successeur » à Romain Schaer. La composition finale du ticket UDC sera donc connue lors d’une prochaine assemblée, le 7 août ! A ce stade, il n’est pas certain qu’un Ajoulot se lance dans la course. « Nous ne serions pas crédibles », nous a confié le président de la section John Moser. Quant à Romain Schaer, à la question de savoir s’il n’avait pas fourni un pistolet à l’UDC pour qu’elle se tire dans le pied, il nous a répondu : « Je n’ai pas fourni l’arme, mais la munition ».


« La prochaine fois, on fait payer l’entrée pour le spectacle »

En résumé, l’UDC Jura devait se prononcer sur une liste à un ou trois noms. Au terme d’une soirée rocambolesque, elle se retrouve finalement avec un ticket à deux candidats ! Si aucun Ajoulot ne se présente, toute la stratégie du parti devra à nouveau être soumise au vote des membres le 7 août. « La prochaine fois, on fait payer l’entrée pour le spectacle », nous a déclaré un agrarien au terme de l’assemblée. Affaire à suivre… /rch

Les membres de l'UDC Jura ont vécu une soirée bien mouvementée à La Caquerelle. Les membres de l'UDC Jura ont vécu une soirée bien mouvementée à La Caquerelle.

Les réactions

Le président de l’UDC Jura Thomas Stettler sur la soirée mouvementée de son parti :

De son côté, avec son retrait, Romain Schaer a-t-il fourni une arme à l’UDC pour qu’elle se tire dans le pied ?

Brigitte Favre sur ses motivations à briguer un siège au Gouvernement :

Didier Spies sur l’expérience qui lui permet de se lancer dans la course à l’exécutif :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus