Un forfait pour mieux encadrer les sportifs

L'Hôpital du Jura bernois lance un forfait sport-santé. L'objectif est d'accompagner la population ...
Un forfait pour mieux encadrer les sportifs

L'Hôpital du Jura bernois lance un forfait sport-santé. L'objectif est d'accompagner la population dans la pratique sportive, qu'elle soit régulière ou non, mais aussi de prévenir les risques

 Les plus de 35 ans pratiquent de plus en plus de sport, selon une enquête publiée cette année. (Photo : archives) Les plus de 35 ans pratiquent de plus en plus de sport, selon une enquête publiée cette année. (Photo : archives)

Pratiquer une activité physique ou reprendre le sport après une période d’arrêt n’est pas sans risques. C’est pour encadrer au mieux la population que l’Hôpital du Jura bernois (HJB) a mis en place un forfait sport-santé. La prestation a été présentée mercredi matin à St-Imier. Elle se veut pluridisciplinaire, adaptable à toute personne. C'est sur la base de la dernière enquête sur le sport en Suisse que l'HJB a décidé de lancer ce nouveau concept. En effet, de plus en plus de personnes pratiquent une activité physique, notamment après 35 ans. La Suisse se situe même au troisième rang des pays les plus sportifs sur le continent européen, juste derrière la Finlande et la Suède.


Trois consultations

Le forfait sport-santé combine trois prestations de base, à savoir une consultation médicale, une consultation de conseils en nutrition et en physiothérapie. D'autres prestations peuvent s'ajouter en fonction des besoins dans des domaines spécifiques comme la traumatologie, la neurochirurgie ou la psychologie. Spécialiste en médecine interne et responsable du projet, Cédric Maillat indique que l'offre est adressée à tout type de sportif. Elle a une vocation préventive, car la pratique non adaptée d'un sport peut comporter des risques sur le plan cardiaque, psychique ou encore articulaire : 

Le forfait sport-santé de l’HJB est basé à St-Imier mais il peut faire appel à des spécialistes sur le site de Moutier, voire dans d’autres établissements. Les prestations de base proposées sont prises en charge par l’assurance-maladie. /oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus