L'ambulatoire se développe à St-Imier

L'Hôpital du Jura bernois inaugurera le 1er mars son nouveau centre de médecine ambulatoire ...
L'ambulatoire se développe à St-Imier

L'Hôpital du Jura bernois inaugurera le 1er mars son nouveau centre de médecine ambulatoire sur son site de St-Imier. De nombreuses spécialités seront à disposition des patients

Le centre ambulatoire bénéficie d'une entrée qui lui est propre. Un parking lui est aussi spécialement dédié. Le centre ambulatoire bénéficie d'une entrée qui lui est propre. Un parking lui est aussi spécialement dédié.

La médecine ambulatoire se développe à l'Hôpital du Jura bernois (HJB). Le site de St-Imier inaugurera le 1er mars son nouveau centre de médecine ambulatoire. L'infrastructure a été créée en lieu et place de l'ancienne blanchisserie. Elle est le fruit de longs mois de travaux et se veut ergonomique, fonctionnelle, moderne et confortable, tant pour les patients que pour le personnel soignant. Concrètement, en plus d'un hôpital de jour flambant neuf, le centre accueille des cabinets de consultations spécialisées dans plusieurs domaines : diabétologie-endocrinologie, gastroentérologie, infectiologie, médecine de la douleur, neurochirurgie, oncologie ou encore pneumologie. Une salle d'exploration, une salle de télémédecine ainsi qu'une policlinique chirurgicale ont aussi été prévues dans le projet. En tout et pour tout, une trentaine de spécialités sont à disposition selon Arian Kovacic, membre de la direction de l'HJB :

Les locaux ont été pensés pour faciliter le travail des soignants, également pour diminuer le stress des patients. Les espaces se veulent lumineux et confortables, ce qui aide aussi à la guérison selon les responsables de l'HJB. A propos de la fonctionnalité, le directeur général Alexandre Omont explique qu'un centre ambulatoire doit permettre de gérer les flux de manière optimale. Une organisation qui diffère des autres espaces de soins :

Le coût global de la nouvelle infrastructure se monte à 2,85 millions de francs. Le centre répond au remplacement progressif des interventions stationnaires par des mesures ambulatoires, une tendance qui se renforce, d'une part car la technologie permet des séjours à l'hôpital toujours plus courts,  d'autre part car l'ambulatoire réduit les coûts. /oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus