Swiss Medical Network assure vouloir préserver l’emploi

Nouvel actionnaire majoritaire de l’Hôpital du Jura bernois, le groupe privé se veut rassurant ...
Swiss Medical Network assure vouloir préserver l’emploi

Nouvel actionnaire majoritaire de l’Hôpital du Jura bernois, le groupe privé se veut rassurant sur sa stratégie de gestion et dispose de la pleine confiance du canton de Berne

Entre la rénovation du site de St-Imier et le transfert de la psychiatrie à Moutier, les prochains mois seront chargés pour l'HJB. Entre la rénovation du site de St-Imier et le transfert de la psychiatrie à Moutier, les prochains mois seront chargés pour l'HJB.

L’Hôpital du Jura bernois est officiellement, depuis ce lundi, passé majoritairement sous pavillon privé. Le groupe Swiss Medical Network (SMN) a en effet annoncé qu’il avait levé l’option pour augmenter sa participation de 17%, ce qui lui assure désormais 52% du capital de l’HJB qui était encore entièrement détenu par le canton de Berne début 2020. Au rang des premières préoccupations lors d’un tel passage sous contrôle privé figure l’emploi, sujet sur lequel SMN s’est voulu rassurant. « Aujourd’hui on garantit les emplois. Notre objectif est surtout dans un premier temps de développer et retrouver de l’activité, faire venir de nouveaux médecins pour assurer à tous un emploi. C’est comme ça qu’on le garantira. Rien ne change dans les conditions de travail puisque les collaborateurs sont toujours soumis à la CCT bernoise », avance le directeur de l’HJB Alexandre Omont, également chef de la région Arc Jurassien du groupe Swiss Medical Network.

Pas de crainte à avoir pour l'emploi selon SMN et le canton de Berne

Le canton de Berne, qui avait consenti à cette transition dès le premier rachat de part en 2020, affirme aussi n’avoir aucune crainte malgré la levée de boucliers observée à Neuchâtel lorsque le groupe avait pris le contrôle de l’Hôpital de la Providence en 2012. « Ce n’est pas au canton de prescrire à SMN la manière dont les hôpitaux doivent être gérés. Mais nous avons bien sûr souligné que toutes les prestations devaient être fournies, que les emplois devaient suivre pour garantir des prestations de haute qualité », explique le porte-parole de la direction bernoise de la santé Gundekar Giebel. Il évoque d’ailleurs un partenaire « fiable et qui tient ses promesses » depuis le début de la collaboration il y a vingt mois lorsque Swiss Medical Network s’est engagé à investir 25 millions de francs dans HJB SA. « Les projets et le développement du site sont en cours », selon Gundekar Giebel. « Nous avons déjà bénéficié d’un investissement de trois millions qui nous a permis de mettre en place le centre ambulatoire à St-Imier où tout un espace a été rénové pour accueillir confortablement nos patients », rappelle le directeur de l’Hôpital du Jura bernois. Alexandre Omont évoque aussi de gros travaux de rénovation qui seront lancés prochainement sur le site de St-Imier pour le bloc opératoire et la maternité, ainsi que le transfert à venir de la psychiatrie de Bellelay à Moutier.


La manière de travailler va évoluer

Certaines méthodes de travail sont en revanche appelées à changer. Alexandre Omont ne cache pas qu’il compte bien s’appuyer sur la force du groupe Swiss Medical Network à travers toute la Suisse pour faire évoluer l’HJB. « SMN utilise beaucoup son réseau. On a par exemple des groupes de physiothérapeutes dans une vingtaine de cliniques qui échangent sur leurs manières de faire, même chose pour des groupes de soignants en bloc opératoire. C’est quelque-chose qui va effectivement changer quand on est habitué à travailler en vase clos au sein d’un seul établissement cantonal dans une région, cette ouverture va s’accentuer dans les mois qui viennent. » Une ouverture qui devrait inexorablement passer par le Jura avec le transfert de la ville de Moutier prévu en 2026. SMN perçoit cela comme « une opportunité pour s’ouvrir à d’autres cantons » qui pourrait le cas échéant déboucher sur un partenariat avec l’Hôpital du Jura. /jpi

Alexandre Omont sur le transfert de Moutier dans le Jura : « Une opportunité »


Actualisé le

Articles les plus lus