Les touristes de retour en Ajoie pour la St-Martin

Après une fête marquée par des établissements publics fermés l’an dernier, les hôtels et restaurants ...
Les touristes de retour en Ajoie pour la St-Martin

Après une fête marquée par des établissements publics fermés l’an dernier, les hôtels et restaurants ajoulots accueillent à nouveau du monde cette année

La St-Martin est célébrée ce week-end en Ajoie. (Photo : archives). La St-Martin est célébrée ce week-end en Ajoie. (Photo : archives).

Boudins, atriaux et totchés attirent à nouveau du monde en Ajoie. Malgré la pandémie, la fête de la St-Martin est cette année célébrée par de nombreuses personnes. Alors que les restaurants et les hôtels avaient dû rester portes closes l’an dernier en pleine deuxième vague de coronavirus, ils peuvent à nouveau accueillir les adeptes de cochon qui sont munis d’un certificat Covid. Les touristes font notamment leur retour pour l’occasion. Même si certaines restrictions sont toujours en place, la St-Martin reste une manifestation importante pour la région, selon le directeur de Jura Tourisme, Guillaume Lachat.

Guillaume Lachat : « On compte quand même sur une fréquentation assez intéressante, notamment au niveau des hébergements »

Les hôtels et chambres d’hôtes accueillent donc du monde pour fêter la St-Martin. À Porrentruy, l’Auberge du mouton affiche complet, selon ses responsables. Cette année, seule la moitié des chambres a toutefois été réservée par des personnes qui célèbrent la St-Martin. Les fêtards occupaient d’habitude tous les hébergements de l’hôtel.


Une St-Martin contrastée chez les restaurateurs

Du côté des restaurants, la demande est relativement importante, selon Guillaume Lachat. Le directeur de Jura Tourisme estime toutefois qu’il faudra compter avec des pertes par rapport aux autres années. « Il y a moins de groupes qui se concentrent sur des activités très festives, mais plutôt des individuels qui reviennent pour la tradition culinaire en elle-même », souligne le responsable.

Guillaume Lachat : « Ils attendent quand même du monde »

Cette tendance à des groupes de fêtards plus petits se ressent dans plusieurs établissements de la région, notamment au motel Noirval à Lucelle. Le patron Lucien Fankhauser souligne que de nombreux couples ont réservé et qu’il y a beaucoup plus de tables pour deux que d’habitude. De manière générale, le restaurateur s’attend à une St-Martin beaucoup plus calme cette année, tout comme Yves Rondez, le patron du Lion d’Or à Cornol.

D’autres établissements vont retrouver la fréquentation des grands jours. C’est notamment le cas du Cheval-Blanc à Chevenez ou du Bœuf à Courgenay qui affichent complet et qui accueillent de grands groupes pour cette St-Martin 2021. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus