L'Assomption, jour d'espoir pour des centaines de fidèles

Chaque année à la Grotte Ste Colombe, à Undervelier, des catholiques se retrouvent pour célébrer ...
L'Assomption, jour d'espoir pour des centaines de fidèles

Chaque année à la Grotte Ste Colombe, à Undervelier, des catholiques se retrouvent pour célébrer l'Assomption. La messe est notamment dédiée aux malades et aux personnes en situation de handicap

La messe dans la grotte Ste Colombe accueille chaque 15 août des centaines de fidèles, qui prient la Vierge Marie (photo : Jura pastoral). La messe dans la grotte Ste Colombe accueille chaque 15 août des centaines de fidèles, qui prient la Vierge Marie (photo : Jura pastoral).

Les catholiques fêtent ce lundi 15 août l’Assomption, en l’honneur de la Vierge Marie. Plusieurs messes sont organisées dans différentes localités jurassiennes. A Undervelier, la grotte Ste Colombe promet d’accueillir plusieurs centaines de fidèles, pour la traditionnelle messe des malades et personnes en situation de handicap. Yolande Meyer est une fidèle de l'événement, organisé par les Hospitaliers et Hospitalières de Lourdes. Elle va à la Grotte Ste-Colombe depuis toute petite. Aujourd’hui infirme, elle ne manquerait cette célébration pour rien au monde : « Je prie Marie tous les jours, je vais à Lourdes tous les ans et évidemment, c’est toujours un plaisir de participer à la messe à la grotte. Sans la prière, on perdrait espoir », explique la femme originaire de Boécourt, et résidente du home Claire-Fontaine à Bassecourt.

Yolande ne peut plus beaucoup marcher, suite à des problèmes de santé. Elle raconte que la prière et les pèlerinages à Lourdes lui permettent de garder espoir. Yolande ne peut plus beaucoup marcher, suite à des problèmes de santé. Elle raconte que la prière et les pèlerinages à Lourdes lui permettent de garder espoir.

Yolande Meyer apprécie se recueillir dans la grotte à Undervelier, entourée d'autres personnes malades ou en situation de handicap, qu'elle a rencontrées lors de précédents pèlerinages. Mais elle l'assure, l'événement est dédié à tout le monde, tous les catholiques qui le souhaitent. La Jurassienne raconte aussi que l'événement est toujours « convivial », notamment à l'heure du verre de l'amitié. Enfin, pour Yolande Meyer, participer à cette messe est une tradition : elle pense qu'elle avait quatre ans, la première fois qu'elle a marché de Boécourt jusqu'à la grotte Ste Colombe, avec sa famille. « C’était une sortie qu’on aimait beaucoup, parce qu’on savait qu’on avait droit à une limonade à la fin de la marche », raconte-t-elle dans un rire. La dimension plus spirituelle l'a gagnée avec les années, et ne l'a plus quittée. /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus