Classe politique : les ressources en eau

La chronique de La Matinale a reçu ce mardi Christophe Badertscher, de l'Office jurassien de ...
Classe politique : les ressources en eau

La chronique de La Matinale a reçu ce mardi Christophe Badertscher, de l'Office jurassien de l'environnement, pour évoquer les mesures prises par le canton du Jura dans le but d'éviter les pénuries d'eau

Les ressources en eau sont assurées cet été, moins sûr pour l'été 2023 (photo: libre de droits). Les ressources en eau sont assurées cet été, moins sûr pour l'été 2023 (photo: libre de droits).

Le nouveau rendez-vous politique de La Matinale s’intéresse ce mardi à l’une des actualités les plus marquantes de l’été : la sécheresse qui frappe aussi le Jura et fait peser la menace de pénuries d’eau. Certaines communes jurassiennes ont imposé des restrictions d’utilisation de l’or bleu. Et le canton alors ? Quel rôle joue-t-il ? Quelle est sa stratégie pour éviter une pénurie d’eau ? A quoi s’attendre ces prochains mois ? Pour répondre à ces questions, Christophe Badertscher, responsable du domaine installations et activités humaines à l’Office jurassien de l’environnement, était l’invité de Classe politique (tous les mardis à 7h15 sur RFJ).  

Une compétence communale à harmoniser

Si les restrictions d’eau sont du ressort des communes, « une harmonisation est en cours » au niveau cantonal, assure Christophe Badertscher. L’état de l’approvisionnement est bien différent dans les trois districts jurassiens cet été. Dans les Franches-Montagnes, le « puit profond du côté de St-Imier » apporte de la sécurité, la Vallée de Delémont ne rencontre pas de problème et « l’eau vient maintenant de Moutier » alors qu’en Ajoie « on doit améliorer la situation », explique Christophe Badertscher qui évoque la possibilité de faire transiter plus d’eau dans le district de Porrentruy depuis la Vallée de Delémont. /mmi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus