Classe politique : gros enjeux pour les Communales

Les Jurassiens sont appelés aux urnes ce dimanche pour élire leurs nouvelles autorités communales ...
Classe politique : gros enjeux pour les Communales

Les Jurassiens sont appelés aux urnes ce dimanche pour élire leurs nouvelles autorités communales. La partie s’annonce disputée pour certaines mairies, mais aussi pour l’élection aux exécutifs

Une affiche montre les candidatures à la mairie et au Conseil communal à Haute-Sorne. (Photo : Georges Henz). Une affiche montre les candidatures à la mairie et au Conseil communal à Haute-Sorne. (Photo : Georges Henz).

Le grand jour approche pour de nombreux candidats. Le premier tour des élections communales jurassiennes se tient ce dimanche. Les communes renouvellent leurs autorités. Si les combats pour les mairies s’annoncent palpitantes dans différentes entités, ils le seront aussi pour atteindre les exécutifs. Après avoir ouvert le micro à tous les candidats aux mairies, la rédaction de RFJ s’est plongée dans les enjeux pour certains Conseils communaux…


Vallée : le choix à Courroux, l’indécision à Haute-Sorne

Plusieurs communes de la Vallée de Delémont vivront des moments de suspense, tant pour l’élection à la mairie que pour celle au Conseil communal. C’est le cas à Delémont, notamment, où les choix opérés par la population pour l’exécutif pourraient avoir un impact certain sur le probable deuxième tour de l’élection à la mairie. A Haute-Sorne, beaucoup de nouvelles têtes se présentent, avec un certain vent de jeunesse qui souffle. Il s’agira notamment de savoir si Haute-Sorne Avenir confirme son entrée fracassante des dernières élections ou si l’effet de nouveauté s’estompe. A Courroux, il y a un gros intérêt pour les sièges du Conseil communal prisés par 30 candidats. Il faudra aussi scruter ce qui se passe à Courtételle, dont la mairie va basculer à droite. A Soyhières, une élection libre est attendue, alors que tout semble ouvert à Boécourt, Bourrignon et Châtillon.


Ajoie : intérêt à Courgenay, suspense à Porrentruy

Dans le chef-lieu ajoulot, les enjeux seront importants. Alors que l’équilibre gauche-droite est aujourd’hui assuré, il pourrait basculer ce dimanche. Une chose est sûre : l’UDC n’occupera plus aucun siège puisque le parti agrarien n’a déposé aucune liste. Les citoyens de Courgenay ont, de leur côté, manifesté un grand intérêt pour l’exécutif, ils sont 24 à briguer un siège. L’UDC veut entrer au Conseil communal, tout comme les candidats de Courgenay Progressiste.


Franches-Montagnes : une grande première et une grande tradition

La commune fusionnée des Breuleux connaîtra dimanche l’identité de ses premières autorités. Douze candidats sont en lice pour occuper les six sièges du Conseil communal. La commune sera dirigée par le PLR Renaud Baume. A Saignelégier, la mairie sera socialiste avec Catherine Erba. Et la gauche n’entend pas en rester là, les socialistes présentant une liste complète pour l’exécutif. Trois PDC, deux PCSI et un UDC sont aussi en lice. Tout est ouvert dans les communes de Muriaux, du Noirmont, de St-Brais et de Soubey où les postes aux exécutifs sont à attribuer à des prétendants sans parti ou d’horizons politiques divers. Enfin, on aura bien droit à la traditionnelle élection libre à la mairie et au Conseil communal de Lajoux. Comme le veut la coutume, aucun candidat n’est déclaré. /mle+rch+ncp


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus