Vers un rapprochement entre les collèges Stockmar et Thurmann ?

L’assemblée des délégués de la Communauté de l’Ecole secondaire d’Ajoie et du Clos-du-Doubs ...
Vers un rapprochement entre les collèges Stockmar et Thurmann ?

L’assemblée des délégués de la Communauté de l’Ecole secondaire d’Ajoie et du Clos-du-Doubs s’est tenue mardi soir. Elle a notamment évoqué le futur potentiellement commun des deux établissements secondaires de Porrentruy

Le sort des deux collèges de Porrentruy, ici le collège Stockmar, a été discuté à l'assemblée de la CESAC mardi soir. Le sort des deux collèges de Porrentruy, ici le collège Stockmar, a été discuté à l'assemblée de la CESAC mardi soir.

 

Les délégués de la Communauté de l’Ecole secondaire d’Ajoie et du Clos-du-Doubs se sont réunis mardi soir à Porrentruy. L’occasion notamment, pour une assemblée qui compte 21 nouveaux membres sur les 35 qui la constituent, de parler de l’avenir des deux collèges sis à Porrentruy, Stockmar et Thurmann. La CESAC a ainsi annoncé suivre la volonté du Service de l’enseignement jurassien qui envisage un rapprochement entre les deux établissements : « La CESAC va dans le même sens que le SEN, et le Syndicat intercommunal du district de Porrentruy soutient cette manière de faire », explique Didier Nicoulin, président du CESAC. « L’objectif est de réunir l’administration et la direction des deux entités au sein d’une seule organisation », poursuit-il. Les réflexions doivent se poursuivre dans les prochains mois.

Le calendrier concernant l’acquisition du collège Stockmar et les travaux que doit subir l’établissement a également été précisé. Un crédit d’étude, permettant l’attribution d’un mandat visant à établir précisément le coût des travaux, doit être voté par le SIDP au début décembre de cette année, relate Didier Nicoulin. Une votation populaire pourrait alors être entrevue pour le printemps 2025, les travaux débutant potentiellement à l’été.

Les comptes de l’année 2022 ont aussi été évoqués hier soir, et se sont révélés meilleurs qu’attendus, puisque la CESAC enregistre un bénéfice de 97'000 francs, alors que le budget prévoyait un déficit de 4'000 francs selon Didier Nicoulin. Une différence que ce dernier explique par la fermeture de St-Ursule et l’arrivée des élèves de l’établissement privé dans le secteur public.

A noter également que le comité directeur de la CESAC voit l’arrivée de deux nouveaux membres, Jésus Moreno, de Cornol, et Jessica Chariatte, de Grandfontaine. /tbe

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus