Sorti(e) de boîte : FormaSim

Découverte d’une entreprise ajoulote qui se fait un nom en Suisse romande en proposant des ...
Sorti(e) de boîte : FormaSim

Découverte d’une entreprise ajoulote qui se fait un nom en Suisse romande en proposant des formations en simulation médicales dans son centre mobile

Samantha simule un malaise cardiaque que l'équipe de FormaSim devra traiter. Samantha simule un malaise cardiaque que l'équipe de FormaSim devra traiter.

Sortie de boîte vous fait découvrir ce jeudi FormaSim. Notre chronique économique est consacrée cette semaine à cette société ajoulote, basée à Rocourt, propose des formations en simulation médicale dans son centre mobile depuis 2019. La salle d’urgence se trouve dans une remorque, qui est équipée de tout le matériel nécessaire, ainsi que des micros et des caméras pour travailler lors du débriefing. Ainsi le formateur se déplace sur le lieu de travail, par exemple. Personnel de la santé, physiothérapeute, premier répondant, parent, éducatrice de la petite enfance, autant de clients qui peuvent bénéficier de ces cours. Depuis peu, FormaSim a même obtenu une certification internationale qui lui permet d’attribuer des crédits dans le cursus des médecins. C’est Antoine Choffat, ambulancier de formation, qui est à la tête de cette jeune société. L’Ajoulot a eu l’idée de mettre sur roulette une salle de formation en constatant que les hôpitaux, qui ne sont pas universitaires, ne disposent pas de ce genre d’infrastructure et n’offrent donc pas de possibilité de s’entraîner en situation presque réelle.

Antoine Choffat : « L’objectif est de créer cet accès à la simulation médicale »

FormaSim emploie cinq collaborateurs et travaille avec une trentaine de personnes pour des mandats, notamment pour simuler les patients. L’entreprise ajoulote met un point d’honneur à offrir à ses clients une immersion le plus réaliste possible pour pouvoir permettre de prendre des décisions dans une situation compliquée. Ce réalisme est surtout nécessaire pour le personnel de la santé, qui a besoin de tester ses réactions sous stress.

Reportage avec les collaborateurs de FormaSim lors d’une simulation d’un malaise cardiaque

Antoine Choffat, le fondateur de FormaSim, espère développer son entreprise. Une deuxième remorque est en préparation. Et le problème de la langue, qui limite FormaSim dans son expansion en Suisse alémanique, devrait être prochainement résolu grâce à l’arrivée de formateur bilingue. /ncp

Les quelques collaborateurs de FormaSim qui ont participé à la simulation pour la chronique Sorti(e) de boîte. Les quelques collaborateurs de FormaSim qui ont participé à la simulation pour la chronique Sorti(e) de boîte.


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus